Tajine de poulet aux fruits secs {pruneaux, abricots secs, épices douces}

Vous savez que je cuisine très peu de viande… Ça a toujours été le cas, par goût, et avant même de vivre avec un végétarien. Mais quand je reçois de grandes tablées, j’ai 2 fidèles recettes : mon rôti de porc aux pruneaux, piqué à Julie Andrieu et ce délicieux tajine de poulet aux fruits secs, gardée d’un magazine dont je suis incapable de retrouver le nom, ça n’apparaît pas sur ma vieille photocopie… En vous écrivant ceci, je réalise qu’il y a des pruneaux dans ces 2 recettes ! Ce qui confirme à quel point j’apprécie le sucré-salé !

J’aime le préparer à l’avance, voire la veille. Je laisse les saveurs se développer dans la cocotte et le réchauffe le moment venu. D’une, c’est encore meilleur et de 2, ça facilite l’organisation quand on invite ! Et même si je sais que ça n’est pas traditionnel, j’accompagne ce plat de graine de couscous (60 g par personne). Mmh, la sauce si parfumée et doucement épicée s’y fond à merveille !

Tajine de poulet aux pruneaux et abricots secs

La recette est normalement à base d’épaule d’agneau (1,2 kg) mais je l’ai toujours faite avec du poulet. Je vous mets les proportions pour un petit poulet fermier. Moi cette fois, pour 8 personnes, j’ai fait un poulet + 4 cuisses et j’ai doublé tout le reste : légumes, assaisonnement… J’y ai aussi glissé du seitan pour Nom-de-code-chéri, qui s’est lui aussi régalé.

Lire la suite

Tajine végétarienne aux carottes, pois chiches et épices douces

Un jour, l’une des mes (nombreuses) tantes a dit qu’être bonne cuisinière, c’est savoir improviser un bon repas « juste avec ce qu’on a ». Cette phrase m’est toujours restée gravée… C’est assez vrai. C’est à la portée de tout le monde de faire des courses dans l’optique de faire une recette précise, mais c’est autre chose de contenter sa famille avec un fond de placard. Cette période de confinement met justement nos talents de cuisinier.ère à l’épreuve ! J’espace mes courses au maximum (j’ai tenu 13 jours la dernière fois !) donc arrive un moment où il faut faire « juste avec ce qu’on a » 🙂 Heureusement, j’ai un peu d’imagination, des légumes secs et des carottes. Parce que les carottes ça se garde au top (et que Mini-biscuit adore ça).

J’ai beaucoup aimé ce plat, comme toutes les tajines douces et parfumées, qui m’a fait oublier qu’il n’y avait pas grand chose dedans 😉 Si de votre côté vous avez d’autres légumes à y glisser comme du fenouil, des navets, des courgettes, ou des courges selon la saison, allez-y gaiement !

Tajine végétarienne aux carottes et pois chiches

Mon imagination s’est un peu aidé de cette recette là, aussi.

Lire la suite

Terrine de lentilles corail et châtaignes aux pruneaux {vegan}

Et nous voici déjà en décembre, le 1er dimanche de l’avent. À l’instant où je vous écris, il neige au-dehors et dans ma petite ville, le cortège de Saint-Nicolas s’apprête à prendre son départ. Il rejoindra tout à l’heure notre superbe marché de Noël, où j’ai déjà eu la chance d’aller 2x cette année. Je crois que le décor de fin d’année est irrémédiablement planté, et qu’il est temps de partager des recettes de fêtes sur le (presque) blog !

J’ouvre les festivités avec cette très belle terrine vegan, tellement appétissante que même les amateurs de foie gras auront plaisir à y goûter. Et l’un n’empêche pas l’autre ! Pour la réaliser, je me suis inspirée de la recette du blog Green Cuisine. Britt s’est interrompue de poster en 2015 et c’est bien dommage ! Car la famille a vraiment apprécié cette belle terrine, comme « une vraie », bien qu’elle n’ait rien de faux, on est d’accord… Seul bémol, on l’a trouvée un peu sèche. Je vous conseille alors d’essayer de réduire un peu la quantité de marrons / d’augmenter la quantité de lentilles, sinon d’intercaler plus de pruneaux, voire d’en faire 2 couches aux 2 tiers. Dans tous les cas, on a particulièrement aimé l’accompagner de confit d’oignons rouges et de confit de figues, là, c’est chacun son camp !

Terrine vegan de lentilles corail aux pruneaux et châtaignes

Veillez à préparer la terrine 24 à 48h à l’avance, de 1. ça facilite l’organisation et de 2. les saveurs se développeront, elle n’en sera que meilleure !

Lire la suite

Tajine de courge aux châtaignes, céleri-branche et épices douces

J’ai improvisé ce tajine de courge pour recevoir une copine en 2013. Cette fois là, j’y avais mis des lardons. Ça devait certainement être bon, mais mes habitudes ont tout simplement changé depuis. Quand je dis « improviser », oui et non, car certes c’était nouveau pour moi de cuisiner du potiron et des marrons sous forme de tajine, mais ce mélange d’épices, de citron confit et de branches de céleri, je le connais bien, d’une recette de tajine au poulet que je vous partagerai prochainement.

C’est typiquement le genre de recettes à faire à votre sauce : prenez du potiron ou toute autre courge, remplacez les châtaignes par des pois chiches ou de la patate douce, peut-être ajouter un peu de concentré de tomates s’il n’y a pas de marrons, choisissez les épices à votre goût… Et revenez me dire quelle formule a bien marché 😉

Tajine de potiron aux châtaignes et épices douces
Bien qu’un tajine traditionnel se mange sans, moi je l’accompagne de graine de couscous, ou même de quinoa pour changer. Je crois qu’il n’y a de toute façon rien de traditionnel dans cette recette !

Lire la suite

Salade orientale de carottes aux dattes, raisins secs et à la menthe

En pleine saison de la carotte, et alors qu’on profite des peut-être-derniers beaux jours de l’été pour d’ultimes barbecue, je profite de les accompagner de nouvelles variantes de salades sucrées salées et pleine d’originalité ! Cette version à tendance orientale est très proche de ma salade de carottes aux noix et raisins secs, à la différence que les noix sont remplacées par des dattes, qu’on ajoute de la menthe et des épices. Enfin quand on oublie pas les épices… Rmh.

Ce week-end nous étions 12 à table, c’est pourquoi j’ai préparé des quantités assez astronomiques : 16 carottes, 2 oranges, etc. Je vous ai divisé toutes les proportions par 2 ci-dessous et vous serez encore large pour 6 ou 7 personnes. À noter que s’il vous en reste, le lendemain les dattes ont eu le temps de « libérer » leur sucre dans les carottes qui se sont alors révélées fort sucrées. Conseil : préparez-là pour le jour J, si vous devez vous y prendre à l’avance, réduisez un peu la quantité de dattes et de raisins. En tout cas, on s’est vraiment tous régalés !

Salade orientale de carottes aux dattes, raisins secs et à la menthe

C’est ici la 1ère fois que je réalise la recette d’un blog que j’aime beaucoup, Rosenoisettes, tenu de main de maître par Camille.

Lire la suite

Cake sucré-salé aux figues et au jambon Serrano {d’inspiration Cyril Lignac}

C’est une copine d’études qui m’a fait découvrir ce cake il y a bien longtemps… Sûrement quand le bouquin Génération Chef de Cyril Lignac est sorti en 2006. Je l’ai tellement aimé (le cake), lui ai tellement réclamé, que j’ai fini par photocopier sa recette. C’est pourtant la 1ère fois que je le prépare moi-même. Parce qu’il est des plats qu’on apprécie manger chez les autres, ils sont leur marque de fabrique, et à chacun ses spécialités. Alors pourquoi franchir la ligne 13 ans plus tard ? Parce que des figues sèches cristallisaient dans mon placard et que c’était un excellent moyen de les en sortir ! En été, profitez de figues fraîches pour vous lancer 😉

Mon cake s’est révélé aussi délicieux que dans mes souvenirs, mais le procédé pour y parvenir s’est lui, avéré un peu merdique ! La faute à Cyril. Il dit de verser la pâte dans le moule à cake, puis d’y enfoncer la garniture de figues et de jambon… C’est bien beau, mais voilà le tableau : une pâte hyper compacte tassée au fond du moule, et un volume astronomique de garniture à enfoncer dedans. J’ai essayé. Et puis j’ai tout ressorti du moule, tout re-mélangé et reversé le tout dans mon moule, qui n’était techniquement plus vraiment beurré ni fariné, en priant pour que ça ne colle pas. Bref, pour vous épargner la déconvenue, j’ai adapté le procédé ci-dessous. Sans offense Cyril, je n’ai certainement pas ton talent !

Cake sucré salé aux figues et au jambon Serrano

Lire la suite

Salade sucrée salée d’entre 2 saisons {avocat, tomate, pomme}

La saison des tomates et des pommes se croise 2 fois dans l’année en mai et en septembre… Mais c’est en plein été, en vacances l’année dernière, qu’on m’a fait goûter à cette curiosité sucrée salée. Si vous me suivez un peu, vous savez que j’adore les salades sucrées salées, voyez un peu ces quelques exemples : carottes-pomme, carottes-raisins secs, avocat-melon, avocat-pamplemousse rose, chou-rave-pamplemousse rose, endives-poires, céleri-branche-pomme Granny, fenouil-orange, tomates-kakis… Il y en a pour tous les goûts et toutes les saisons !

Pourtant ce mélange là, avocat-tomate-pomme, je ne m’y serais franchement jamais risquée. C’est au final une salade très fraîche et parfumée, un ensemble surprenant et agréable.

Salade sucrée salée à l'avocat, tomate et pomme

Lire la suite

Tarte salée aux carottes, coco et cumin

La carotte est un légume aux mille facettes : cru ou cuit, salé ou sucré… C’est un véritable caméléon en cuisine ! Je n’avais pourtant jamais pensé à en faire une tarte salée… Cette idée super originale revient à Britt, du blog Green Cuisine. J’ai découvert son blog en recherchant de chouettes idées végétariennes pour Noël (je vous réserve quelques surprises pour Noël 2019 !) et j’ai été conquise par ses recettes ultra appétissantes.

Pour réaliser cette tarte, je me suis amusée à utiliser des carottes de 3 couleurs : oranges naturellement, mais aussi jaunes et violettes. Ce qui honnêtement, ne paraît pas vraiment à l’œil. Mais en bouche, mmh… Cette tarte est fondante, la coco dosée comme il faut, on a beaucoup aimé 🙂

Tarte salée aux carottes, coco et cumin

Lire la suite

Rôti de porc aux pruneaux {d’inspiration Julie Andrieu}

Cette recette, je la tiens du livre « La cuisine de Julie » qui doit être l’un de mes 1ers livres de cuisine. Voyez comme Julie est jeune sur la couverture (pas qu’elle soit vieille maintenant, je la trouve toujours aussi pimpante !) c’est dire le temps depuis lequel j’éprouve ce fidèle rôti de porc aux pruneaux sur un tas de grandes tablées !

Moi qui cuisine habituellement très peu de viande, ce plat figure parmi mes classiques quand je reçois du monde. Pourquoi ? D’abord parce qu’il est excellent ! Accompagné de spätzles poêlés ou d’une purée de pommes de terre maison (dans lesquels la sauce fait merveille) ce plat chaleureux rencontre toujours un franc succès. Ensuite parce que question pratique, on fait rarement plus commode… La cocotte peut s’oublier sur le feu ralenti toute la matinée, ou encore mieux, on la prépare la veille. Le rôti réchauffé le lendemain est encore meilleur, la sauce encore plus sirupeuse et parfumée.

Rôti de porc aux oignons et aux pruneaux de Julie Andrieu

Lire la suite

Tatin de tomates au vinaigre balsamique

En renversant leur tarte aux pommes, les sœurs Tatin ne se doutaient pas 1/ qu’elles venaient de créer un succulent dessert caramélisé qui traverserait les âges et 2/ que ce dessert serait ensuite détourné en tarte salée. S’il est pourtant un plat efficace, c’est bien le Tatin de tomates ! Nom-de-code-chéri et moi-même avons dégommé la tarte entière à nous 2… « C’est addictif » a-t-il dit et c’est bien vrai.

Pour cette recette, je me suis inspirée des blogs Mamou and Co et À la table de Gaëlle. Il semble que, chez l’une comme chez l’autre, tout le monde se soit léché les doigts 😉

Tatin de tomates au vinaigre balsamique

Corinne et Gaëlle emploient chacune 6 tomates moyennes dans une moule à manqué de 22 cm de diamètre. Je n’ai pas de « tomates moyennes » bien calibrées mais plein de variétés, de forme, de couleurs et de tailles différentes, en provenance directe du potager de belle-maman. J’ai donc utilisé 12 tomates dans un plat de 27 cm de diamètre. Mes tomates n’étant pas bien grosses, elles sont passées dans un moule à tarte.

Lire la suite