Salade sucrée salée d’entre 2 saisons {avocat, tomate, pomme}

La saison des tomates et des pommes se croise 2 fois dans l’année en mai et en septembre… Mais c’est en plein été, en vacances l’année dernière, qu’on m’a fait goûter à cette curiosité sucrée salée. Si vous me suivez un peu, vous savez que j’adore les salades sucrées salées, voyez un peu ces quelques exemples : carottes-pomme, carottes-raisins secs, avocat-melon, avocat-pamplemousse rose, chou-rave-pamplemousse rose, endives-poires, céleri-branche-pomme Granny, fenouil-orange, tomates-kakis… Il y en a pour tous les goûts et toutes les saisons !

Pourtant ce mélange là, avocat-tomate-pomme, je ne m’y serais franchement jamais risquée. C’est au final une salade très fraîche et parfumée, un ensemble surprenant et agréable.

Salade sucrée salée à l'avocat, tomate et pomme

Au marché
En entrée pour 2 personnes :
– 1 avocat
– 2 tomates mûres à point
– 1 pomme à croquer
– 1 citron jaune
– 1 petite poignée de noix*
– 1 petite CS de grains de sésame
– 1 petite poignée de raisins secs blonds
– de la fleur de sel et du poivre
* des noix de cajou iraient aussi très bien

À la cuisine
On commence par faire dorer les grains de sésame dans une petite poêle sèche et par hacher grossièrement les cerneaux de noix.

On rince les tomates, l’avocat et la pomme. On coupe les tomates en tranches. On coupe ensuite l’avocat en lamelles. Perso je « hachure » le ½ avocat dans sa peau puis le « démoule » à la grande cuillère, ça va tout seul ! On l’arrose de suite avec un trait de citron.

Même chose avec la pomme, on la pèle, on retire le trognon et on la coupe en tranches qu’on arrose de suite avec un trait de citron.

Il ne reste plus qu’à présenter les tranches en alternant tomate, avocat et pomme. On arrose généreusement de jus de citron, on parsème de noix hachées, de raisins secs, de sésame doré, de fleur de sel, on poivre et on déguste !

Salade sucrée salée à l'avocat, tomate et pomme

Une autre façon de goûter l’avocat ? Succombez à mes tartines à l’avocat, Fourme d’Ambert et noix !

Salade sucrée salée à l'avocat, tomate et pomme

Ne perdez plus une miette du (presque) blog ! Recevez chaque recette par mail en vous inscrivant en haut à droite de cette page et suivez-le sur Facebook, Pinterest, Les Influenceuses, Recettes de cuisine et j’ai désormais la ferme intention de me mettre sur Instagram !

Publicités

Muffins zéro déchet aux fanes de radis et à la feta

Après mon velouté zéro déchet de feuilles et trognon de chou-fleur, voici une nouvelle recette tirée du livre La cuisine zéro déchet : les muffins aux fanes de radis ! Maintenant que je suis lancée, je suis vraiment curieuse de découvrir jusqu’où donner une nouvelle vie à ce que je composte habituellement… Parce que depuis que je vis avec Nom-de-code-chéri, je ne jette plus, je composte !

Ces muffins sont hyper moelleux et goûtus, on ne se doute absolument pas qu’il s’agit de fanes, et encore moins de radis. J’ai un peu modifié la recette originale de Stéphanie Faustin qui préconisait 65 g de fromage de chèvre (type bûche) et 40 g de farine de lupin. N’ayant ni l’un, ni l’autre, et le but de l’opération étant de passer les « restes » (pas de faire de nouvelles courses), j’ai remplacé par 80 g de feta et 40 g de farine d’avoine. À refaire, je pousserai le concept feta (grec) à fond en y ajoutant également des olives noires et de l’origan !

Muffins zéro déchet aux fanes de radis et à la feta

L’essentiel des vitamines, des fibres et des antioxydants se trouvent dans la peau et dans les feuilles des fruits et légumes, malheureusement les pesticides aussi… Ne réalisez cette recette à base de fanes qu’à la seule condition que vos radis soient bio !

Lire la suite

Soupe aux orties

Jusqu’au week-end dernier, les orties n’étaient pour moi qu’un mauvais souvenir d’enfance : un pied mal posé dans un sentier et bam ! Ça pique, ça brûle… Et puis samedi, en allant préparer notre futur potager, Nom-de-code-chéri a trouvé plein de jeunes pousses d’orties. Plutôt que de les fuir (comme j’aurais raisonnablement fait…) il m’a proposé de les cueillir pour en faire un potage.

Pour être honnête, je n’ai pas été super conquise, mais ça ne m’a pas déplu non plus. Je suis néanmoins très contente d’avoir essayé. D’abord parce que l’ortie est très bonne pour la santé : naturellement riche en vitamines A, B, C et fortement minéralisée en fer, calcium, magnésium, potassium et phosphore. Ensuite et surtout, parce que c’est la toute 1ère fois que notre terrain nous nourrit, avant même que Nom-de-code-chéri ait commencé à y cultiver son potager.

Soupe aux orties

Pour la cueillir et l’équeuter, protégez-vous avec des gants… Parce que toute bénéfique qu’elle est, l’ortie pique quand même !!!

Lire la suite

Ma flammekueche forestière

Je ne sais pas chez vous, mais par ici, le printemps a pris un faux départ ! Ce retour à la grisaille me donne l’occasion de partager une recette bien de chez moi… Enfin presque, car je ne suis pas alsacienne mais, si l’on considère que :
– le nouveau découpage administratif français place ma Lorraine natale dans la même région que l’Alsace*
– ma famille grand-paternelle était alsacienne
– j’ai moi-même vécu un court instant à Strasbourg
Hop’la, mon argumentaire vous a complètement convaincu : les flam’ ne sont pas vraiment de chez moi, mais pas loin ! Je pense de toute façon que, quelle que soit la spécialité régionale, il n’existe pas une seule et unique recette, la vraie, l’authentique… On trouve généralement autant de recettes qu’il y a de familles, chacune avec son truc en plus.

Un peu comme le pizza en Italie, la flammekueche est à l’origine le « plat du pauvre » en Alsace. Parce qu’elle comprend peu d’ingrédients et que l’on profitait du four à pain encore chaud pour la cuire. Sa garniture traditionnelle comprend une base de crème (plus ou moins coupée au fromage blanc), des oignons et des lardons. Comme en matière de pizza, on trouve maintenant un tas de garnitures possibles… Ma préférée est au munster. La comparaison avec l’Italie s’arrête là, puisqu’une flam’ est rectangulaire, que sa pâte est si fine qu’elle est craquante et qu’on la sert sur une planche en bois 🙂

Flammekueche forestière aux champignons

C’est ici la 1ère fois que je fais ma pâte moi-même, je me suis inspirée de cette recette Aux Fourneaux !
*Savez-vous comment on appelle les habitants de la région Grand-Est ?!
Réponse en bas de la recette !

Lire la suite

Velouté zéro déchet de feuilles et trognon de chou-fleur, coco et curry

Il y a quelques mois, j’ai reçu pour mon anniversaire le livre La cuisine zéro déchet de Stéphanie Faustin. Alors que je commençais à préparer mon fidèle chou-fleur rôti aux épices, je me suis demandée s’il y aurait par hasard quelque chose à faire avec ces feuilles de chou… Eh bien oui !

J’avoue qu’un « velouté de feuilles et trognon » n’est pas des plus attirants au 1er abord… Mais croyez bien que je mets quiconque au défi de déceler au goût qu’il s’agit de « feuilles et trognon » ! Amusez-vous d’ailleurs à tester votre entourage sans rien révéler des ingrédients de la soupelette et on verra ! Ensuite j’ai éprouvé une satisfaction étonnante à TOUT utiliser de ce légume, le même plaisir que l’on prend à faire un grand ménage de printemps. Ajoutez à cela des patates germées et un morceau de gingembre desséché et je me sens comme la Marie Kondo du potage hahaha 😀

Je vous rappelle que j’utilise une « machine à soupe », un petit appareil dans lequel vous placez tous vos ingrédients et qui bosse pour vous. En 20 minutes chrono, elle cuit, mixe, puis vous vous régalez. Bien sûr, la recette fonctionne sans !

Velouté zéro déchet de feuilles et trognon de chou-fleur, coco et curry

Si vous préférez tester une recette plus conventionnelle, je vous traiterais de petit joueur, rmh je vous inviterais à découvrir mon velouté de chou-fleur, pois chiches, coco et curry 😉

Lire la suite

Tarte aux poireaux et champignons sur « pâte » de polenta

Connaissiez-vous Luana Belmondo ? Moi, pas du tout… Si ce n’est le nom de son cascadeur de beau-père ! Saviez-vous qu’elle a un show télé nommé Luana Cuisine ? Encore moins, je n’ai pas la télé ! Pourtant, maman a eu la très bonne idée de me crayonner vite fait cette recette de tarte sur fond de polenta sur un petit bout de papier, et je l’en remercie !

Ce qui m’a plu dans l’idée de cette tarte, c’est évidemment que la pâte soit remplacée par de la polenta. D’abord parce que j’aime beaucoup la polenta, ensuite parce que c’est une nouvelle façon originale de la cuisiner. Pour le reste, une fondue de poireaux et champignons en béchamel, ça ne pouvait être qu’onctueux à souhait.

Tarte à la fondue de poireaux et champignons sur fond de polenta

Cette recette est également ultra intéressante dans le cadre d’un régime sans gluten, puisque pas de pâte. Suivez dans ce cas la recette initiale de « béchamel » à base de Maïzena.

Lire la suite

Tarte salée aux carottes, coco et cumin

La carotte est un légume aux mille facettes : cru ou cuit, salé ou sucré… C’est un véritable caméléon en cuisine ! Je n’avais pourtant jamais pensé à en faire une tarte salée… Cette idée super originale revient à Britt, du blog Green Cuisine. J’ai découvert son blog en recherchant de chouettes idées végétariennes pour Noël (je vous réserve quelques surprises pour Noël 2019 !) et j’ai été conquise par ses recettes ultra appétissantes.

Pour réaliser cette tarte, je me suis amusée à utiliser des carottes de 3 couleurs : oranges naturellement, mais aussi jaunes et violettes. Ce qui honnêtement, ne paraît pas vraiment à l’œil. Mais en bouche, mmh… Cette tarte est fondante, la coco dosée comme il faut, on a beaucoup aimé 🙂

Tarte salée aux carottes, coco et cumin

Lire la suite