Crumble de courgettes au gorgonzola

Question philosophie de vie (oui, aujourd’hui on parle philosophie), le site Esprit Yoga est toujours source d’inspiration pour moi. Question cuisine également, j’apprécie leurs recettes saines et végétariennes, voire souvent vegan. Je ne devais pas être la seule, puisqu’ils éditent désormais un magazine totalement dédié à la cuisine ! Bref, ça faisait longtemps que je voulais faire un crumble aux courgettes (qui manquait à ma compilation « 17 recettes à base de courgettes ») et je me suis laissée tenter par la recette récemment publiée sur leur site. Sauf que… je n’allais pas acheter des crottins de chèvres alors que j’avais du gorgonzola au frigo. Et que… ayant encore 15 œufs frais des poulettes familiales (elles sont prolifiques, ces poulettes !) ça semblait le bon moment pour en casser au moins 2.

Puisque j’ai commencé en parlant philosophie, laissez-moi digresser un petit peu. Il y a quelques temps, j’ai changé ma façon de voir le (presque) blog, ma façon d’aborder la cuisine avec vous. Vous ne l’avez sans doute pas perçu, mais c’est un fait ! Je m’explique : avant, lorsque je faisais des recherches pour mettre une recette au point, il s’en suivait souvent des courses… J’achetais des produits spécifiquement pour cette recette. J’ai arrêté ceci. Parce que ça ne sert à rien d’accumuler dans les placards, alors qu’on a une base tout à fait valable. Je rencontre une recette à base de noix de cajou ? Mes noix ou mes graines de tournesol feront très bien l’affaire ! Une recette avec de la ciboulette ? Oui, mais là j’ai du basilic ! Avec du fromage de chèvre ? Je ne vais pas en acheter alors que j’ai 3 autres fromages qui empestent au frigo ! Vous cernez la logique, j’en suis sûre. C’est ma nouvelle philosophie, ou disons ma nouvelle discipline qui consiste à consommer moins, mais mieux. Elle s’applique en cuisine et à toute la vie. Ça n’a que des avantages : plus économique, moins de gaspillage, moins de sur-consommation et plus de conscience dans ce que je fais, parce que j’ai choisi de le faire ainsi. Après cette « petite » digression ^^ parlons enfin courgettes et fromage, 2 ingrédients qui sont faits pour s’entendre 😉

Crumble de courgettes au gorgonzola

Pour d’autres idées à base de courgettes, consultez vite mon article « Inspiration de saison » : 17 recettes à base de courgettes !

Lire la suite

Publicités

Tarte salée aux tomates cœur de bœuf, ricotta et moutarde

Cette recette du blog Del’s cooking twist, m’a fait de l’œil l’été dernier. Mais la saison est passée, et je l’ai heureusement gardée dans un coin de mon esprit encombré. Car il eut été dommage de passer à côté de cette tarte estivale ! Une garniture super fondante sur une pâte croustillante à souhait, le goût prononcé de la moutarde, mais sans le piquant, adouci par la ricotta et le sucre des tomates bien mûres… On a adoré !

Si vous regardez la recette originale de Delphine, vous verrez que j’ai pris quelques libertés… Pas de tarte rustique, je m’en suis tenue à ma fidèle pâte brisée bien tapie dans son moule, parce qu’on ne change pas une équipe qui gagne !

Tarte salée aux tomates coeur de boeuf, ricotta et moutarde

Souvenez-vous, je me suis déjà inspirée du blog Del’s cooking twist, il s’agissait de cette tajine végétarienne aux pois chiches et abricots secs et de la bolonaise aux lentilles noires, champignons et noix. Ce blog est tellement beau, ses recettes si alléchantes, que j’en ai de nombreuses sur ma to-do list !

Lire la suite

Pâte à galettes de sarrasin

Après ma 1ère pâte à galettes de sarrasin (sans œuf) pour laquelle j’avais fait des recherches « bretonnesques », je me suis inspirée ici d’une recette bien notée sur Marmiton (avec œuf). J’ai néanmoins adapté les proportions à ma façon, c’est-à-dire moins de farine et plus d’eau, parce que j’apprécie les crêpes ou galettes très fines et je trouve que plus la pâte est fluide, plus on parvient à faire des crêpes ou galettes fines. Raison pour laquelle ma pâte à crêpes est déjà très fluide 😉

Pâte à galettes de sarrasin

Lire la suite

Ma flammekueche forestière

Je ne sais pas chez vous, mais par ici, le printemps a pris un faux départ ! Ce retour à la grisaille me donne l’occasion de partager une recette bien de chez moi… Enfin presque, car je ne suis pas alsacienne mais, si l’on considère que :
– le nouveau découpage administratif français place ma Lorraine natale dans la même région que l’Alsace*
– ma famille grand-paternelle était alsacienne
– j’ai moi-même vécu un court instant à Strasbourg
Hop’la, mon argumentaire vous a complètement convaincu : les flam’ ne sont pas vraiment de chez moi, mais pas loin ! Je pense de toute façon que, quelle que soit la spécialité régionale, il n’existe pas une seule et unique recette, la vraie, l’authentique… On trouve généralement autant de recettes qu’il y a de familles, chacune avec son truc en plus.

Un peu comme le pizza en Italie, la flammekueche est à l’origine le « plat du pauvre » en Alsace. Parce qu’elle comprend peu d’ingrédients et que l’on profitait du four à pain encore chaud pour la cuire. Sa garniture traditionnelle comprend une base de crème (plus ou moins coupée au fromage blanc), des oignons et des lardons. Comme en matière de pizza, on trouve maintenant un tas de garnitures possibles… Ma préférée est au munster. La comparaison avec l’Italie s’arrête là, puisqu’une flam’ est rectangulaire, que sa pâte est si fine qu’elle est craquante et qu’on la sert sur une planche en bois 🙂

Flammekueche forestière aux champignons

C’est ici la 1ère fois que je fais ma pâte moi-même, je me suis inspirée de cette recette Aux Fourneaux !
*Savez-vous comment on appelle les habitants de la région Grand-Est ?!
Réponse en bas de la recette !

Lire la suite

Spaghetti bolognaises vegan {aux lentilles, champignons et noix}

Beluga, c’est une variété de caviar, qui tient son nom de l’esturgeon qui les « pond »*. C’est aussi une variété de petites lentilles noires, et ça, je viens de l’apprendre grâce à cette recette du blog Del’s cooking twist. Une petite lentille bien ronde, plus dense et plus ferme que la lentille verte du Puy. Elle est du coup surnommée la lentille caviar, en référence à son homonyme l’esturgeon. Je vous en mets en déco sur les photos, comme ça vous les voyez.

Toute comparaison avec les œufs de poissons s’arrête là, puisque vous avez bien lu, il s’agit ici d’une recette 100 % végétalienne. Ce qui me plaît beaucoup avec cette sauce bolognaise végé, c’est bien sûr qu’elle est très bonne, c’est aussi que ça texture ressemble à s’y méprendre à une sauce carnée, et c’est enfin qu’elle est bourrée de protéines végétales. Les 3 invités de cette sauce super originale, à savoir les lentilles, les champignons et les noix, sont tous les 3 de bonnes sources en protéines. Les noix apportent en plus de bonnes graisses, les acides gras polyinsaturés.

Spaghetti bolognaises végétariennes vegan (lentilles, champignons, noix)

Bref, je ne vous tiens pas la jambe plus longtemps… Je précise encore seulement que plus la sauce mijote, meilleur ce sera. Les carottes, les lentilles et les branches de céleri sont restées un peu trop fermes à mon goût, alors prochaine fois, je verrai encore plus large sur le temps de cuisson. Je précise enfin que j’ai réduit la quantité de vin rouge de moitié par rapport à la recette originale de Delphine, parce que je l’ai trouvé trop présent.

Lire la suite

Velouté zéro déchet de feuilles et trognon de chou-fleur, coco et curry

Il y a quelques mois, j’ai reçu pour mon anniversaire le livre La cuisine zéro déchet de Stéphanie Faustin. Alors que je commençais à préparer mon fidèle chou-fleur rôti aux épices, je me suis demandée s’il y aurait par hasard quelque chose à faire avec ces feuilles de chou… Eh bien oui !

J’avoue qu’un « velouté de feuilles et trognon » n’est pas des plus attirants au 1er abord… Mais croyez bien que je mets quiconque au défi de déceler au goût qu’il s’agit de « feuilles et trognon » ! Amusez-vous d’ailleurs à tester votre entourage sans rien révéler des ingrédients de la soupelette et on verra ! Ensuite j’ai éprouvé une satisfaction étonnante à TOUT utiliser de ce légume, le même plaisir que l’on prend à faire un grand ménage de printemps. Ajoutez à cela des patates germées et un morceau de gingembre desséché et je me sens comme la Marie Kondo du potage hahaha 😀

Je vous rappelle que j’utilise une « machine à soupe », un petit appareil dans lequel vous placez tous vos ingrédients et qui bosse pour vous. En 20 minutes chrono, elle cuit, mixe, puis vous vous régalez. Bien sûr, la recette fonctionne sans !

Velouté zéro déchet de feuilles et trognon de chou-fleur, coco et curry

Si vous préférez tester une recette plus conventionnelle, je vous traiterais de petit joueur, rmh je vous inviterais à découvrir mon velouté de chou-fleur, pois chiches, coco et curry 😉

Lire la suite

Quiche au butternut et aux noix

Vous savez comme j’aime les quiches et tartes salées… Celle que je vous propose aujourd’hui est un peu plus sophistiquée que d’habitude, je trouve. L’effet butternut, j’imagine. Je me suis inspirée de la recette du joli blog Je peux lécher la cuillère ? tout en gardant mes fondamentaux : ma pâte brisée, mon appareil à quiche (je suis lorraine, mince alors !) et du butternut rôti au four, parce que j’estime que c’est la meilleure façon d’exhaler ses saveurs (ce qui nous épargne en plus le risque de détremper notre quiche).

Nom-de-code-chéri y aurait bien ajouté un peu de fromage bleu… J’aurais personnellement eu peur qu’il domine totalement le goût subtil de la courge, et j’ai trouvé mon Comté au lait cru déjà bien parfumé, mais sentez-vous libre d’essayer 😉

Quiche au butternut et aux noix

Lire la suite