Comme un couscous tout vert

Au départ, je cherchais une façon sympa d’accommoder mes 3 fenouils. J’avais envie de les faire en crumble, mais n’avais pas de parmesan pour la pâte à crumble… Bref, allez savoir comment, toute cette histoire à virer en ersatz de couscous ! Un ersatz parce qu’on y trouve que des légumes verts, et non les habituels carottes, navets, pois chiches… mais mmh, une fois de plus : fiez-vous à votre instinct ! Il vous réserve (presque) toujours de merveilleuses surprises 😉

Il s’agit ici de la toute 1ère recette réalisée et postée depuis mon nouvel appartement où je vis maintenant avec Nom-de-code-chéri, 2 chats et une tripotée de poissons. Je suis très heureuse de vous retrouver mes (presque) lecteurs !!! Merci pour votre patience et votre fidélité ❤

Comme un couscous tout vert

Lire la suite

Gratin de quenelles {ma béchamel sans beurre !}

Je sais, la saison est plutôt aux asperges vertes ou aux 1ères bruschetta, mais météo désespérante aidant, j’avais diablement envie de quenelles. Alors quand j’ai appris que Nom-de-code-chéri ne connaissait des quenelles que leur origine lyonnaise, mais rien de leur goût ni de leur texture si caractéristique, et qu’en plus j’en ai trouvé de 100% végétariennes (parce que bouh, je ne les fais pas moi-même) j’ai foncé !

C’est une nouvelle fois l’occasion de vous démontrer par A + B que ma fameuse béchamel sans beurre fait parfaitement illusion, nous y voilà 🙂 Souvenez-vous bien, ma béchamel je vous l’ai déjà présentée dans ces 3 plats géniaux : mon crumble de chou-fleur à la noisette, mes chaussons fondants aux poireaux, champignons et jambon et mes lasagnes aux courgettes, jambon et ricotta. Force est de constater devant cet inventaire qui me fait saliver que l’hyper onctuosité de la béchamel tient un peu plus de place dans mon cœur que je ne l’imaginais !

Gratin de quenelles à la béchamel sans beurre

Lire la suite

Tarte surprise brocoli curry

Parce qu’on n’en mangeait pas chez mes parents, je n’ai découvert le brocoli que lors de mes 1ères années d’indépendance. Il reste depuis l’un de mes fidèles alliés en cuisine. C’est bien simple, je l’adore et tous les moyens sont bons pour lui faire une place 🙂

Inspirée par l’une de mes vieilles recettes de curry printanier (que je n’ai pas encore partagé ici, erreur à réparer) et par les œufs que j’ai pu récupérer des prolifiques poulettes familiales (si beaux qu’ils sont sur les photos), je me suis aventurée sur le chemin de cette tarte expérimentale.

Tarte surprise brocolis curry

Elle est un peu quiche sur les bords, mais pas tout à fait. Quiche, tarte… comment en sont-elles venues au répertoire des injures, franchement ?! Bref, je n’étais pas très sûre du résultat : un appareil à quiche sans fromage se tiendra-t-il aussi bien ? Est-ce que j’ajoute un peu de gingembre, un oignon ? Je suis allée au plus simple et suis convaincue ! Nom-de-code-chéri a lui aussi beaucoup apprécié la « petite touche indienne des grains de coriandre » comme il a dit 🙂

Lire la suite

Farfalle sauce aux dés tricolores de poivrons et tofu

Ce n’est pas un poisson d’avril, après 15 jours de vacances, le (presque) blog reprend du service ! Je redescends de la montagne reposée et revigorée 🙂 Le soleil a brillé, la neige est tombée, et comme certains ont pu le suivre sur Facebook, j’y ai dégusté comme je l’espérais un chocolat chaud aussi épais que noir, mmh.

De retour dans ma réalité, le frigo vide et l’inspiration en berne (ça m’arrive aussi !) je ressors cette recette de pâtes faite avant l’hiver… L’année dernière quoi ! À défaut d’avoir du haché végétal façon bolognaise sous la main (le genre de similis carnés comme ceux-là ou comme celui de mon hachis parmentier végétarien) j’avais fait mariner mon tofu avec les poivrons, de l’huile d’olive, de la sauce tamari et du basilic pour lui donner un peu de goût et oh ! Quelle bonne surprise !

Farfalle sauce aux dés de poivrons et tofu

Un dernier mot sur ma briquette de pulpe de tomates bio. Si son packaging ressemble à s’y méprendre à son cousin le coulis de tomates, elle affiche moitié moins de calories au compteur ! Alors gardez l’œil 😉

Lire la suite

Mes nouilles chinoises express au soja et au sésame

Débordée, submergée… Tout le contraire de la Reine des Neiges ! Pour un tas de raisons toutes plus valables les unes que les autres, je ne parviens pas à passer autant de temps que je le souhaiterais aux fourneaux et aux commandes du (presque) blog. J’espère vous expliquer pourquoi prochainement, mais pour l’instant, laissez-moi vous reparler du tahini. Depuis que je l’ai découvert, il me sauve bien des situations ! C’était le cas avec mon boulghour des jours de flemme, c’est à nouveau le cas avec ces nouilles express. Petit rappel pour les distraits du fond : le tahini est une purée de sésame, star incontournable de la cuisine libanaise et moyen-orientale. Son petit goût toasté me fait littéralement fondre et transforme en 2 coups de cuiller à pot les plats, les sauces et même les pâtisseries.

Si vous avez un peu plus de temps que moi, vous pouvez ajouter à ces nouilles 1 poignée de petits pois surgelés ou des haricots verts coupés en courts tronçons, des pousses de soja, voire quelques feuilles de coriandre fraîche… Ici on a fait rapide, simple et on les a accompagnées de palets de céréales et lentilles au curry achetés tout prêts. Parce qu’il y a des jours comme ça, même dans la (presque) cuisine !

Mes nouilles chinoises express au soja et au sésame

Ça vous plaît ? Alors il y a des chances que ce pavé de saumon épicé en papillote et ses nouilles chinoises vous plaisent aussi !

Lire la suite

Chou rouge aigre-doux aux airelles et purée de pommes de terre

C’est lors d’un week-end en Bavière et à leurs délicieuses tables que j’ai goûté au choux rouge aigre-doux. Je me suis tellement régalée que leurs spécialités ont réveillé la lorraine carnivore qui sommeillait très très profondément en moi… J’ai osé commander des plats qui me font rarement envie à la maison, genre, un jambonneau. Je vous mets au défi de trouver ça sur le (presque) blog !

La cuisine bavaroise fait la part belle aux saveurs aigre-douces et sucrées salées. Et le seul temps d’un week-end, j’y ai plusieurs fois croisé l’airelle. Ici aussi on apprécie le chou rouge avec une touche fruitée. On le voit souvent aux pommes, il doit aussi être bien sympa avec des pruneaux. Bref, lorsqu’un chou rouge est arrivé dans le panier bio de Nom-de-code-chéri, j’ai sauté sur l’occasion en m’exclamant que celui-ci, je m’en chargeais ! Pour mettre au point ma recette je me suis inspirée de-ci de-là, n’en faisant pour finir qu’à ma tête.

Chou rouge aigre-doux aux airelles et purée de pommes de terre

Conseil d’amie : recette à éviter une veille de rencard ! Le chou laissera vos ongles violets et… Rmh, on connaît tous les effets secondaires du chou 😀

Lire la suite

Gratin de céleri rave et pommes de terre au fromage bleu

À mi-chemin entre mon gratin de pommes de terre au roquefort et mon gratin dauphinois au chou-rave, ce nouveau gratin hivernal m’a immédiatement tapé dans l’œil lorsque Brigitte l’a publié sur son blog Les filles, à table !

Le céleri rave, on l’apprécie souvent en potage ou en purée. Voici un plat qui rend autrement justice à ce bon légume d’hiver (un peu comme ma tarte épaisse aux poireaux faisait elle honneur aux… poireaux !) J’ai beaucoup apprécié la chaleur de ce gratin, bien qu’il me faille reconnaître que la fana de fromages bleus que je suis aurait apprécier le goûter un peu plus, le céleri dominant légèrement. J’ai pourtant substitué une partie du gorgonzola de la recette par du roquefort (un reste de Chandeleur) mais à refaire, je mettrais 100% de roquefort, un poil moins de céleri, pour un poil plus de patate ! Je rallongerais aussi les temps de cuisson (ce que j’ai déjà fait dans les indications ci-dessous) car, bien que mes légumes coupés très finement étaient cuits, ils restaient un poil ferme à mon goût. Sur ce, je constate qu’aujourd’hui j’ai très envie de vous parler de « poils », ce qui avouons-le n’a pas vraiment sa place sur un blog de cuisine 😀

Gratin de céleri rave et pommes de terre au roquefort

Lire la suite