Salade végétale quinoa tofu et petits légumes d’automne

C’est un retour en fanfare et même… en gyrophare ! Sans mauvais jeu de mots, nos petits estomacs occidentaux, aussi gourmands et curieux soient-ils, ne sont pas si aguerris qu’on pense. Si le voyage au Népal me laisse de merveilleux souvenirs, je me serais volontiers passée de quelques uns… Mais comme je m’amuse à le dire, s’immerger dans un pays c’est aussi tester son système de santé !

Juste avant mon départ, mon meilleur ami a réitéré une commande express. Comme pour la salade boulgour quinoa aux petits légumes d’été, il m’a photographié la composition de sa dernière découverte de saison, dans l’espoir que je lui reproduise à l’identique. Enfin, à l’identique… Ma contrefaçon se passe de courgettes (plus de saison ?) de maïs (bof…) et surtout d’une ribambelle de E-truc et E-machin. Bilan des courses ? Quelques heures après l’avoir préparée, me suis offert une nouvelle virée en ambulance… N’y voyez aucun rapport de cause à effet ! Mon pauvre chouchou n’a pas eu l’occasion de goûter à sa salade, mais 3 autres estomacs, plus accrochés que le mien, ont validé la recette. Le meilleur indice ? Mon ami M. anti-bio et anti-végétarien (pour qui le tofu s’apparente à du silicone) qui se ressert. Alors n’ayez crainte, c’est sans risque ;D

Salade végétale quinoa tofu et petits légumes d’automne

Lire la suite

Le (presque) blog sur le toit du monde !

Namaste ! C’est en pleine effervescence et avec un sourire non dissimulé que je vous annonce la pause du (presque) blog. J’ai la grande chance et l’immense bonheur de partir au Népal (AAAAAHH cri de joie non contrôlé) ce petit pays dont la superficie équivaut au ¼ de la France, situé entre l’Inde et le Tibet, l’hindouisme et le bouddhisme, la vallée du Gange et les sommets himalayens.

Le plus connu, c’est bien sûr le mont Everest. C’est lui qu’on appelle le toit du monde, mais aussi toute la chaîne himalayenne, comme c’est joliment raconté ici. Si début 2015 j’ai aperçu ses contreforts depuis l’Inde du nord, mes petits pieds vont cette fois fouler l’Annapurna pour de vrai. Comme j’ai hâte !

Le (presque) blog sur le toit du monde

À mon retour fin novembre, j’aurai vu des paysages extraordinaires, rencontré des gens merveilleux, j’aurai aussi goûté aux spécialités locales, peut-être même au thé tibétain (salé et enrichi au beurre de yack rance, ça sonne moyen quand même…) et il sera déjà grand temps de préparer les fêtes ! J’ai un peu de mal à me projeter jusque-là, mais j’essaierai de m’y mettre à temps 😉

Pour ne pas manquer la reprise du (presque) blog, pensez à vous inscrire aux alertes mail en haut à droite de cette page ou à liker la page Facebook. Les petits veinards qui me suivent sur Facebook auront probablement droit à une photo du voyage 🙂 À très bientôt !

Gratin dauphinois au chou-rave

Je ne vous l’ai pas encore dit, nom-de-code-chéri reçoit chaque 2 semaines un panier de fruits et légumes bio et locaux (bien que je soupçonne les bananes de ne pas pousser dans la région…) Le principe est sympa, il nous incite à cuisiner des légumes vers lesquels on n’irait pas volontiers. À tort ! Très très à tort !

Si je dois avouer que je n’ai pas fait la maligne face à mon 1er chou-rave… Je me suis vraiment vraiment régalé avec mon 1er gratin dauphinois… Au chou-rave, inspiré des recettes ici et !

Gratin dauphinois au chou-rave

J’ai beau être totalement fan des crucifères (famille des choux-choux qui comprend mon bien-aimé pote brocoli) je n’avais jamais eu l’occasion de goûter à celui-ci, le rave, enfin pas que je me souvienne. Cette grave erreur est maintenant réparée et je compte bien refaire ce gratin au plus vite ! Moralité : vive les paniers bio !

Lire la suite

Soupe péruvienne au quinoa {concours cuisine du monde}

Deux de mes plus proches amis rentrent tout juste du Pérou. Chacun de leur côté, sans concertation, semblerait que la destination soit tendance ! Ils sont revenus hyper enthousiastes et m’ont dit le plus grand bien des repas péruviens. En fouillant un peu le net, je constate effectivement que la cuisine péruvienne rencontre un certain succès. Si d’ici on connaît essentiellement le ceviche (des dés de poisson cru en marinade), leurs spécialités sont bien plus vastes du fait 1. d’une biodiversité au top (côte océanique, jungle, montagne) 2. de multiples influences ethniques (espagnole, asiatique, africaine) et 3. d’ambassadeurs de choc comme le chef star Gastón Acurio.

Alors lorsque j’ai vu qu’Alison du blog Rappelle-toi des mets organisait un concours sur la cuisine du monde, j’ai sauté sur l’occasion !

Concours cuisine du monde du blog Rappelle-toi des mets

Si le ceviche qu’on connait vient plutôt de la côte pacifique (océan = poisson, jusque là tout va bien), cap aujourd’hui sur les Andes avec (oserais-je la comparaison ?) une sorte de minestrone local ! On y retrouve les ingrédients fondamentaux du pays comme la pomme de terre et le quinoa, dont il existe là-bas tout plein de variétés, ainsi que des légumes finement coupés. On trouve un tas de recettes farfelues sur internet, j’ai donc demandé conseil à mes amis baroudeurs et me suis finalement inspirée de ces 3 recettes Dinner Feed, Amoureusement soupe et Marmiton.

Soupe péruvienne au quinoa

Au gré des saisons et des envies, on pourrait remplacer la branche de céleri par un poireau, le maïs par des fèves ou des haricots, la patate douce par une patate tout court… À vous de jouer 😉

Lire la suite