Congolais {macarons coco}

Comme les palets de dame, les congolais ne sont pas particulièrement associés à Noël mais 1. ce sont de beaux petits-fours à servir et à offrir au moment des fêtes et 2. ils permettent d’employer intelligemment les blancs d’œufs mis de côté pour les bredele à la gelée de framboises, par exemple.

La recette vient une fois encore du livre Je sais cuisiner de Ginette Mathiot. J’ai simplement réduit les proportions originales qui étaient pour 5 blancs d’œufs. À l’inverse des bredele ou des spritz qui se conservent 1 mois, le moelleux des congolais durcit après 2-3 jours.

Congolais Rochers coco

Lire la suite

Publicités

Bredele à la gelée de framboises {sablés de Noël de la mamie de Nathalie}

Après vous avoir révélé la recette familiale des spritz et bredele l’an dernier (le secret de mamie, c’est les blancs en neige, mais chut !) j’ai la chance d’ouvrir aujourd’hui un autre grimoire de famille, celui de la grand-mère de ma copine Nathalie, originaire du sud de l’Allemagne. Plutôt qu’un grimoire, la recette se passe en réalité griffonnée sur un coin de liste de courses, comme un secret bien gardé qu’on a la chance de surprendre à la dérobée 🙂

Soyons clairs·es, mieux vaut s’armer de patience… Prévoyez une après-midi en bonne compagnie, c’est nettement plus facile et plus sympa à 2, parfait pour papoter et rattraper les derniers potins. Munissez-vous aussi de paire·s d’emporte-pièces, 1 grande forme pour tous les sablés et 1 petite pour évider le centre du biscuit supérieur. On a utilisé 2 jeux ici : une paire de cœurs et une plutôt céleste d’étoile et d’ange. On a aussi tenté avec des verres mais c’était moche peu concluant.

Bredele sablés de Noël à la gelée de framboises

Un dernier mot sur la gelée justement, on a choisi framboises mais j’imagine que tous les fruits rouges fonctionnent. On évite en revanche la confiture dont les morceaux nous embêteraient 😉

Lire la suite

Mannele de Saint-Nicolas {petits bonshommes en brioche}

Dans ma contrée du nord-est de la France, le 6 décembre est une date chère à notre cœur. On célèbre aujourd’hui Saint Nicolas, patron de la Lorraine, des écoliers et des célibataires ! Je vous en parlais l’an dernier en introduisant mes 10 façons d’aborder les fêtes pour se faire du bien, la Saint-Nicolas est ici la fête des enfants (petits et grands). Les plus sages reçoivent des friandises, les vilains règlent leurs comptes avec le Père Fouettard… Brrr, il porte bien son nom.

Saviez-vous qu’en Belgique la Saint-Nicolas est davantage fêtée que Noël ? Les gros cadeaux sont pour le 6 décembre. Chez moi, la tradition est plutôt au pain d’épices et en Alsace au Mannele (ou Mannala). Pour ma 1ère expérience, j’ai suivi la recette du mari de ma cousine, proche voisin de nos compères alsaciens, qui lui fait confiance à Marmiton. J’ai juste réduit la quantité de sucre 😉

Mannele petits bonshommes en brioche Saint-Nicolas

La fête de Saint-Nicolas expliquée à ceux qui n’y connaissent rien, c’est dans cet article France Bleu très bien documenté !

Lire la suite

Délicieux vin chaud

Pour atterrir en douceur des festivités de Noël, pourquoi ne pas s’accorder un bon goûter au vin chaud ? Il n’a pas encore fait grand froid cette saison, mais que la douceur ambiante ne nous empêche pas de nous réchauffer ! Cette recette remporte un grand succès à chaque fois, même lors d’un marché de Noël, où mes compères et moi avons préparé et fièrement vendu 30 litres de vin chaud en quelques heures !

On ne prend pas de la piquette, mais pas un grand cru non plus. C’est ici un vin du bordelais à 12 % d’alcool. Plus on lui laisse le temps de mijoter, meilleur il est : les épices infusent, les saveurs se mêlent et le vin devient très légèrement sirupeux. Il est possible de le préparer à l’avance, il se conservera une bonne semaine dans une bouteille fermée au réfrigérateur. Le vin peut ainsi être réchauffé au dernier moment et à la demande, mais toujours avec modération 😉

Délicieux vin chaud

Lire la suite

Les spritz et biscuits de Noël de Mamie

Maman en prépare jusqu’à 6 kilos chaque année, respectant scrupuleusement la recette de ma grand-mère. Une recette unique en son genre, qui fait toujours l’unanimité pour son sablé léger, parfumé et pas sec du tout. Son secret ? Les blancs sont montés en neige !

Pour vous la retranscrire le plus fidèlement possible, je suis retournée les faire sous l’œil maternel et avisé, l’ordinateur du (presque) blog sous le bras. Cet après-midi m’a rappelé avec bonheur tous les mercredis passés à les préparer ensemble lorsque j’étais petite fille.

La pâte est la même pour les spritz, qui se réalisent avec un hachoir à viande au bout duquel on fixe un embout adapté à la pâtisserie, et pour les sablés, réalisés à l’emporte-pièce. Attention ! Il faut s’y prendre la veille et… Soyez prêts à embaumer votre intérieur d’effluves délicieuses de cannelle, d’amande et de vanille 🙂 Ça sent Noël !!!

Les spritz et biscuits de Noël de Mamie

Lire la suite

Omelette au munster et au cumin

Voici une assiette rustique et roborative qui célèbre le retour du froid et du brouillard. Elle met à l’honneur des produits de mon terroir bien-aimé, peu réputés pour leur légèreté (no comment) mais pour leur générosité et leur chaleur, dirons-nous avec pudeur ❤

J’aime mon omelette bien cuite. J’ai également déjà testé la brouillade au munster… Bien cuite. Mais là n’est pas l’important. Toute la finesse de ce plat tient dans le cumin. Si, si, on peut parler de finesse et de munster dans la même phrase, regardez un peu. Employant du cumin moulu, on ne le voit pas venir, et pourtant !

Omelette au munster et au cumin

Lire la suite