Potage épais de topinambours et persil tubéreux, croquant de noisettes et figues

J’ai beau m’être absentée du blog une paire de semaines, mon année culinaire a démarré sur les chapeaux de roue ! Des recettes en pagaille, mes 1ères sessions de batch cooking (je vous en parlerai bientôt !) et un fabuleux repas dans un 2* Michelin… Mais voilà que je reprends le clavier pour vous souhaiter…

une fabuleuse année 2020, une santé au top, une vie qui pétille
et de bons petits plats à partager avec vos proches ♥

Pour cette 1ère recette de l’année, j’ai choisi un plat sain et léger, une recette tirée d’un livre que le père Noël m’a offert, Cuisine de la terre – Les 4 saisons de Valérie Mostert, une belge passionnée de « biogastronomie ». Voilà qui se pose là !

Potage épais de topinambours et persil tubéreux, topping noisettes et figues

Alors connaissez-vous la racine de persil ? J’ignorais tout de ce légume oublié le mois dernier, mais suis tombée coup sur coup sur 2 recettes l’employant… Il me fallait le découvrir ! Le persil racine ou persil tubéreux ressemble fort au panais en apparence, bien que j’ai trouvé sa chair plus blanche, mais son odeur (et naturellement son goût) sont tout à fait différent : plus doux, plus… comme du persil !

Je prépare comme toujours mes potages avec mon fidèle appareil à soupe, raison pour laquelle j’ai un peu augmenté les quantités, mais vous indique néanmoins la recette sans blender chauffant.

Lire la suite

Stollen au massepain

Autant dans ma Moselle natale que dans mon Luxembourg d’adoption, les fêtes de Noël ont immanquablement un petit goût de stollen. Normal, le stollen est originaire d’Allemagne, et n’en déplaise à certains, mon coin est très fortement imprégné de culture germanique.

Donc perso, pour réussir le petit-déjeuner de Noël, il me faut : les gens que j’aime, des chants de Noël, mon mug Noël (motif bonshommes de neige) et une belle tranche de Stollen à tremper dedans. Mais attention, pas n’importe quel stollen… Celui avec du massepain dedans !

Stollen au massepain

Lire la suite

Parmentier végétarien de Noël au céleri, châtaignes et champignons

À la recherche d’un plat de Noël qui soit réellement festif, tout en étant végétarien, je suis tombée sur cette recette vraiment attirante du blog Green Cuisine.

La présentation en cercles individuels est vraiment classy et le parmentier délicieux : une douce purée pomme de terre-céleri, sur un haché vraiment convaincant aux saveurs de Fêtes. Nom-de-code-chéri et moi-même nous sommes régalés.

Parmentier végétarien de Noël au céleri, châtaignes et champignons

Dans sa recette originale, Britt utilise des protéines de soja texturées (PST), auquel nous avons préféré du seitan (protéine de blé) haché au couteau par nos soins.

Lire la suite

Terrine de lentilles corail et châtaignes aux pruneaux {vegan}

Et nous voici déjà en décembre, le 1er dimanche de l’avent. À l’instant où je vous écris, il neige au-dehors et dans ma petite ville, le cortège de Saint-Nicolas s’apprête à prendre son départ. Il rejoindra tout à l’heure notre superbe marché de Noël, où j’ai déjà eu la chance d’aller 2x cette année. Je crois que le décor de fin d’année est irrémédiablement planté, et qu’il est temps de partager des recettes de fêtes sur le (presque) blog !

J’ouvre les festivités avec cette très belle terrine vegan, tellement appétissante que même les amateurs de foie gras auront plaisir à y goûter. Et l’un n’empêche pas l’autre ! Pour la réaliser, je me suis inspirée de la recette du blog Green Cuisine. Britt s’est interrompue de poster en 2015 et c’est bien dommage ! Car la famille a vraiment apprécié cette belle terrine, comme « une vraie », bien qu’elle n’ait rien de faux, on est d’accord… Seul bémol, on l’a trouvée un peu sèche. Je vous conseille alors d’essayer de réduire un peu la quantité de marrons / d’augmenter la quantité de lentilles, sinon d’intercaler plus de pruneaux, voire d’en faire 2 couches aux 2 tiers. Dans tous les cas, on a particulièrement aimé l’accompagner de confit d’oignons rouges et de confit de figues, là, c’est chacun son camp !

Terrine vegan de lentilles corail aux pruneaux et châtaignes

Veillez à préparer la terrine 24 à 48h à l’avance, de 1. ça facilite l’organisation et de 2. les saveurs se développeront, elle n’en sera que meilleure !

Lire la suite

Purée de pommes de terre au gorgonzola

Vous êtes à la diète ? Alors passez votre chemin ! Mais comme ici on ne regarde pas à la dépense calorique, on s’est fait bien plaisir avec cette recette de purée pleine de fromage, de crème, de beurre… La totale !

J’ai piqué cette délicieuse recette sur le blog de ma copinaute Marie, du blog Not Parisienne. Elle n’avait pas quitté mon esprit depuis sa publication au printemps dernier. J’attendais que les températures dégringolent, pour avoir une excuse pour me réchauffer et mmh, si comme moi vous êtes fan de gorgonzola, foncez !!!

Purée de pommes de terre au gorgonzola

Lire la suite

Tajine de courge aux châtaignes, céleri-branche et épices douces

J’ai improvisé ce tajine de courge pour recevoir une copine en 2013. Cette fois là, j’y avais mis des lardons. Ça devait certainement être bon, mais mes habitudes ont tout simplement changé depuis. Quand je dis « improviser », oui et non, car certes c’était nouveau pour moi de cuisiner du potiron et des marrons sous forme de tajine, mais ce mélange d’épices, de citron confit et de branches de céleri, je le connais bien, d’une recette de tajine au poulet que je vous partagerai prochainement.

C’est typiquement le genre de recettes à faire à votre sauce : prenez du potiron ou toute autre courge, remplacez les châtaignes par des pois chiches ou de la patate douce, peut-être ajouter un peu de concentré de tomates s’il n’y a pas de marrons, choisissez les épices à votre goût… Et revenez me dire quelle formule a bien marché 😉

Tajine de potiron aux châtaignes et épices douces
Bien qu’un tajine traditionnel se mange sans, moi je l’accompagne de graine de couscous, ou même de quinoa pour changer. Je crois qu’il n’y a de toute façon rien de traditionnel dans cette recette !

Lire la suite

Construction cake au chocolat {gâteau chantier}

Je ne crois pas avoir jamais orienté Mini-biscuit à s’intéresser aux engins de chantier, et pourtant, il leur voue un véritable culte ! En fait, il a commencé à admirer les camions poubelles et les balayeuses, puis toute la panoplie des engins de chantier, et plus récemment les tracteurs, les camions de pompier et les trains. Je crois qu’il y a quelque chose d’universel à ce que les petits garçons se passionnent pour les véhicules en tout genre, ceux de chantier en particulier.

Digger cake au chocolat

« Quel bonheur de voir sa mine réjouie, ses yeux brillants et son sourire intimidé »

Pour son 2ème anniversaire, et pour lui faire le plus grand plaisir possible, j’ai voulu lui préparer un gâteau « chantier ». Je me suis alors mise en quête d’inspiration, en collectant un grand nombre de photos dans mon album Pinterest, que je vous invite à découvrir. À force de voir passer ces dizaines de gâteaux et de m’en imprégner, j’ai imaginé ce modèle unique, pour mon Mini-biscuit, qui compile ce qui me semblait à la fois mignon et dans mes cordes :
– Un balisage jaune et orange en M&M’s, des gravas en Maltesers et quelques engins plus que réalistes
– Son âge au pochoir, ici avec des Oreo écrasés façon graviers
– Un coin du gâteau est réellement en chantier, puisqu’il a été prélevé par la pelleteuse. Les anglo-saxon parlent d’un « digger cake », digger signifiant pelleteuse en anglais

Question recettes, je me suis à la fois inspirée :
– D’une base de Molly cake au cacao trouvé sur le blog Pompons et macarons. L’avantage du Molly cake, c’est que le beurre y est remplacé par de la crème fouettée. Du coup, pas de culpabilité à en mettre un peu dans le glaçage 🙂
– Du glaçage au cream cheese du blog Sally’s baking addiction
De ces 2 recettes, j’ai drastiquement réduit la quantité de sucre. Question de goût, et ça n’est juste pas possible pour moi d’en mettre autant. Honnêtement, tout le monde a apprécié comme ça.

Gâteau chantier au cacao

« Vous pouvez suivre la même recette pour faire un gâteau classique, ou pour imaginer une autre mise en scène, du goût de votre Biscuit à vous ! »

Quel bonheur ça a été de voir la mine réjouie de mon Mini-biscuit, ses yeux brillants, son sourire intimidé, sa joie de souffler et de faire rallumer ses bougies ♥ Dès les roues des engins débarrassées de leur boue en chocolat, quel bonheur pour lui de jouer avec, à grand renfort de « vrrrr » et de « tut tut ». Beaucoup plus intéressant que de goûter au gâteau lui-même, il n’y a pas touché !

Lire la suite