Nouilles udon sautées au poisson

De la Corée nous connaissons essentiellement Samsung, Hyundai et l’indescriptible Gangnam Style… Depuis quelques temps quand même, les foodista averties connaissent aussi le bibimbap et peut-être même le kimchi. Les 2 sont des plats coréens traditionnels, le 1er à base de riz, le 2nd à base de légumes fermentés. Alors lorsque la marque coréenne Mr. Min m’a contactée pour cuisiner leurs produits, je me suis dit que ce serait la parfaite occasion pour en découvrir un peu plus sur cette petite péninsule asiatique. Parce que j’ai beau travailler occasionnellement avec la Corée depuis près de 10 ans, la seule chose que j’ai apprise, c’est que Gangnam est un quartier d’affaires de Seoul, plutôt branché et top pour sortir le soir.

En fin de compte les nouilles udon sont traditionnellement japonaises. Il n’empêche que les meilleurs plats traversent les frontières et que leurs voisins coréens les apprécient. Il s’agit de nouilles de blé épaisses et un peu glutineuses, souvent sautées avec des légumes, du poulet et du sésame… Mais moi j’avais envie de poisson !

Nouilles udon sautées au poisson

C’est donc avec un filet de plie que je les ai préparé. Rapidement puisque les nouilles udon Mr. Min sont précuites et accompagnées d’un petit sachet de sauce légèrement caramélisée.

Lire la suite

Comme un couscous tout vert

Au départ, je cherchais une façon sympa d’accommoder mes 3 fenouils. J’avais envie de les faire en crumble, mais n’avais pas de parmesan pour la pâte à crumble… Bref, allez savoir comment, toute cette histoire à virer en ersatz de couscous ! Un ersatz parce qu’on y trouve que des légumes verts, et non les habituels carottes, navets, pois chiches… mais mmh, une fois de plus : fiez-vous à votre instinct ! Il vous réserve (presque) toujours de merveilleuses surprises 😉

Il s’agit ici de la toute 1ère recette réalisée et postée depuis mon nouvel appartement où je vis maintenant avec Nom-de-code-chéri, 2 chats et une tripotée de poissons. Je suis très heureuse de vous retrouver mes (presque) lecteurs !!! Merci pour votre patience et votre fidélité ❤

Comme un couscous tout vert

Lire la suite

Mes nouilles chinoises express au soja et au sésame

Débordée, submergée… Tout le contraire de la Reine des Neiges ! Pour un tas de raisons toutes plus valables les unes que les autres, je ne parviens pas à passer autant de temps que je le souhaiterais aux fourneaux et aux commandes du (presque) blog. J’espère vous expliquer pourquoi prochainement, mais pour l’instant, laissez-moi vous reparler du tahini. Depuis que je l’ai découvert, il me sauve bien des situations ! C’était le cas avec mon boulghour des jours de flemme, c’est à nouveau le cas avec ces nouilles express. Petit rappel pour les distraits du fond : le tahini est une purée de sésame, star incontournable de la cuisine libanaise et moyen-orientale. Son petit goût toasté me fait littéralement fondre et transforme en 2 coups de cuiller à pot les plats, les sauces et même les pâtisseries.

Si vous avez un peu plus de temps que moi, vous pouvez ajouter à ces nouilles 1 poignée de petits pois surgelés ou des haricots verts coupés en courts tronçons, des pousses de soja, voire quelques feuilles de coriandre fraîche… Ici on a fait rapide, simple et on les a accompagnées de palets de céréales et lentilles au curry achetés tout prêts. Parce qu’il y a des jours comme ça, même dans la (presque) cuisine !

Mes nouilles chinoises express au soja et au sésame

Ça vous plaît ? Alors il y a des chances que ce pavé de saumon épicé en papillote et ses nouilles chinoises vous plaisent aussi !

Lire la suite

Chou-fleur rôti aux épices et aux noix de cajou

Tout petit break dans nos préparatifs à la veille des fêtes ! Vous savez peut-être mon amour des crucifères et ma tendance à les relever d’épices douces. Alors imaginez l’étincelle dans mon œil gauche (et le subtil mouvement de sourcil) lorsque j’ai découvert la recette de Marlyse sur le blog Marlyzen via l’interprétation de Marie du blog Not Parisienne ?!

Je n’ai pas attendu bien longtemps avant de tester leur recette, ce qui me donnait l’occasion de reposer mon bidou avant le grand rush 🙂 J’ai apporté au plat ma touche personnelle et l’ai accompagné de riz thaï. Les petits fleurets fondent dans leur manteau d’épices doucement caramélisé (selon le même principe que mes frites au four légères). Un vrai délice, encore meilleur dans la lunchbox du lendemain, après que l’ensemble ait encore « mariné » !

Chou-fleur rôti aux épices et aux noix de cajou

Lire la suite

Soupe péruvienne au quinoa {concours cuisine du monde}

Deux de mes plus proches amis rentrent tout juste du Pérou. Chacun de leur côté, sans concertation, semblerait que la destination soit tendance ! Ils sont revenus hyper enthousiastes et m’ont dit le plus grand bien des repas péruviens. En fouillant un peu le net, je constate effectivement que la cuisine péruvienne rencontre un certain succès. Si d’ici on connaît essentiellement le ceviche (des dés de poisson cru en marinade), leurs spécialités sont bien plus vastes du fait 1. d’une biodiversité au top (côte océanique, jungle, montagne) 2. de multiples influences ethniques (espagnole, asiatique, africaine) et 3. d’ambassadeurs de choc comme le chef star Gastón Acurio.

Alors lorsque j’ai vu qu’Alison du blog Rappelle-toi des mets organisait un concours sur la cuisine du monde, j’ai sauté sur l’occasion !

Concours cuisine du monde du blog Rappelle-toi des mets

Si le ceviche qu’on connait vient plutôt de la côte pacifique (océan = poisson, jusque là tout va bien), cap aujourd’hui sur les Andes avec (oserais-je la comparaison ?) une sorte de minestrone local ! On y retrouve les ingrédients fondamentaux du pays comme la pomme de terre et le quinoa, dont il existe là-bas tout plein de variétés, ainsi que des légumes finement coupés. On trouve un tas de recettes farfelues sur internet, j’ai donc demandé conseil à mes amis baroudeurs et me suis finalement inspirée de ces 3 recettes Dinner Feed, Amoureusement soupe et Marmiton.

Soupe péruvienne au quinoa

Au gré des saisons et des envies, on pourrait remplacer la branche de céleri par un poireau, le maïs par des fèves ou des haricots, la patate douce par une patate tout court… À vous de jouer 😉

Lire la suite

Falafels au four et leur sauce tahini {boulettes libanaises aux pois chiches}

Vous savez mon amour pour la cuisine libanaise, les pois chiches et le tahini… Non ? Souvenez-vous de ce curry de potimarron et pois chiches, ou de ce curry de chou-fleur et pois chiches, de cette trempette sésame-citron et de cette sauce tahini-soja ! Voyez ?!

Les falafels et moi, c’est donc naturellement une grande histoire d’amour… Mais imaginaire ! Car bien que souhaitant en faire depuis longtemps, et bien qu’ayant déjà épinglé des dizaines de recettes, c’est ici la 1ère fois que je me lance. Une autre 1ère : l’épluchage de pois chiches ! Cette étape que je jugeais fastidieuse et plutôt superflue rendrait les pois chiches plus digestes. La vue du monticule de peaux vides et échouées telles des mues de serpents m’a convaincue. Et même si c’est un peu long, ce n’est vraiment pas compliqué.

Falafels au four et leur sauce tahini {boulettes libanaises aux pois chiches}

Ces belles petites croquettes dorées sont habituellement frites. Bien, mais la friture et moi… Lorsqu’une alternative diététique semble avoir fait ses preuves (et je le confirme ici) je préfère, hein. Je me suis donc librement inspirée de cette recette d’Anne & Alex. J’ai lu plusieurs fois qu’il était préférable d’employer des pois chiches secs, que l’humidité serait l’ennemi de la falafel et aurait tendance à la désagréger. J’ai utilisé une conserve, j’ai bien essuyé les pois après leur épluchage, et tout s’est très bien tenu 😉

Lire la suite

Mouhalabieh, dessert libanais à la fleur d’oranger {Foodista Challenge #17}

Printemps, printemps, printemps ! Il est arrivé et avec lui les envies de Liberty et de robes légères 😀 Voici donc un dessert tout en fraîcheur et en légèreté. Une spécialité libanaise aux fines saveurs de fleurs d’oranger, que je vous propose dans le cadre du 17ème Foodista Challenge (mon 1er) !

Je n’en ai plus trop parlé ces derniers temps mais depuis mes tracas liés à de présumées intolérances alimentaires, je cours les tests en tout genre… Enfin les délais de rdv ne me font pas vraiment courir. Bref, à quelques jours de mon breath test au lactose, je reconsomme des laitages afin de ne pas fausser les résultats. Youpi ! Yummy ! J’en profite pour réaliser ce dessert à base de lait 🙂

Le mouhalabieh est frais, léger, délicat et parfumé. Il plaît à tous les coups après un repas copieux aux saveurs ensoleillées et il est simplissime à préparer ! En dehors des pistaches, chaque ingrédient étant un must-have du placard, il y a en plus fort à parier que vous en ayez toujours sous la main.

Mouhalabieh, dessert libanais à la fleur d’oranger

Le Foodista Challenge est l’un de ces jeux culinaires auxquels j’aime m’essayer, notamment pour « rencontrer » de nouvelles copinautes. Il a été créé par Stéphanie, du très joli blog Cuisine-moi un mouton et réunit chaque mois blogueurs et non blogueurs autour d’un thème commun. À l’issue de chaque édition, l’organisatrice désigne un vainqueur chargé d’organiser l’édition suivante.

C’est aujourd’hui Élise du blog (dont je vous ai déjà souvent parlé) And so we cook qui organise cette 17ème édition qui se déroule à l’ombre des cèdres du liban… Mmh que j’aime la cuisine libanaise… Et ça tombe fort bien puisque je vous le disais, le mouhalabieh est une de leurs spécialités. Le thème d’Élise impliquait également un accessoire végétal vert. J’avoue avoir un peu zappé le feuillage, mais j’espère que mes pistaches feront illusion 😀

Foodista Challenge

Lire la suite