Tarte au chocolat {pour Pâques, mais pas que…}

Je ne sais pas quel amateur de chocolat pourrait résister à sa ganache 100 % chocolatée… La tarte au chocolat est un classique dont je ne me lasserai jamais. Avec elle, pas de superflu, on va à l’essentiel : du chocolat plein la bouche, un crémeux qui colle aux papilles, un trottoir légèrement vanillé qui craque sous la dent. Les choco-addicts y reviendront immanquablement !

Tarte au chocolat

Un petit décor pascal et hop ! La tarte au chocolat passe illico pour une livraison spéciale du lièvre de Pâques. En parlant de lui, je l’ai aperçu cette année. Si, c’est vrai ! Il était dressé sur ses pâtes arrières à l’orée d’un bois, ses longues oreilles bien tendues et son pelage de crème rousse très soyeux. Pâques tombe tard cette année, il en profitait peut-être pour se dorer les poils au soleil 🙂

Lire la suite

Tarte au citron meringuée

Tout ceci ressemble à un échange standard. En intro de la recette griffonnée par J., une copine de maman que je ne crois pas connaître, il est question de la recette de gaufres de maman, en échange de laquelle elle dévoile sa recette de tarte au citron meringuée. Il y est aussi question de jardin et de beaux jours… ça aussi, c’est pour bientôt 😀

Ma pâte sablée aux amandes s’est merveilleusement bien mariée au citron, mais ses bords s’étant fort rétractés à la cuisson, mon fond de tarte n’était plus assez profond pour accueillir la totalité de la crème au citron… Qu’à cela ne tienne ! J’ai réparti le reste de crème dans 2 ramequins et les ai saupoudré de Speculoos écrasés, sympa !

Tarte au citron meringuée

Lire la suite

Muffins aux pépites de chocolat

Pour célébrer ma 1ère Saint-Valentin avec Nom-de-code-chéri, bien loin de mon état d’esprit sans-Valentin de l’an passé, je voulais confectionner de magnifiques crackers aux noix en forme de cœurs. Magnifiques, ils ne l’étaient que dans mon imagination. Tout ce que j’ai réussi à produire, c’est une malheureuse fournée de cœurs brisés… Je tiens à clamer ici haut et fort que je n’y vois AUCUN signe du destin. Je lui fais d’ailleurs un pied de nez en publiant ce que j’ai pu sauver sur le (presque) Facebook.

Bref, après un 1er carnage, je me suis rabattue sur une valeur sûre, un classique qui n’a plus besoin de faire ses preuves et qui me remettrait en selle, j’ai nommé : les muffins de maman 🙂 Ils m’ont permis d’écouler les pépites que j’avais exceptionnellement achetées pour doter mes Mannele d’un regard de braise. Ils m’ont surtout permis d’illuminer le regard de Nom-de-code-chéri qui s’est régalé ♥

Muffins aux pépites de chocolat

En temps normal je préfère réaliser mes chunks de chocolat noir maison, comme par exemple dans mes cookies. Mais gare aux pattes ! Ça peut s’avérer périlleux et il serait dommage de perdre un doigt pour la Saint-Valentin 😀

Lire la suite

Ma pâte à crêpes pour crêpes salées & sucrées

J’aime bien trop les crêpes pour les réserver uniquement à la Chandeleur. Les crêpes, je veux en manger toute l’année ! Le 2 février n’est qu’une occasion de plus de satisfaire ma gourmandise… et de déboucher une bouteille de cidre pour marquer le coup 🙂 Pour satisfaire cette gourmandise, vous vous en doutez, on ne parle pas ici d’1 crêpe au dessert, mais d’un repas complet de crêpes ! Or ma pâte a ceci de formidable qu’elle s’accommode aussi bien de garnitures salées que sucrées.

Quand je dis que ma pâte est formidable, c’est aussi parce qu’elle permet de réaliser des crêpes très fines et moelleuses à la fois. Pour ça, je la fais bien liquide. Si vous préférez les vôtres un peu plus épaisses, ou si vous craignez que votre poêle vous fasse la vie dure au moment de les retourner, réduisez la quantité de lait jusqu’à 50 cl au minimum. Ce sont les proportions initialement préconisées dans le livre jaune de Ginette Mathiot, encore lui.

Pâte à crêpes pour crêpes salées et sucrées

Pour en revenir à mon repas de crêpes idéal, il ne ressemble en rien à la pile de crêpes tiédies (et fatalement ramollies) cuites à la chaîne avant de passer à table. Parce que ça, c’est mon cauchemar. Ma crêpe idéale est si chaude que je me brûle le bout des doigts en la roulant, et comme je la garnie à même la crêpière, son fromage ou son sucre est bien fondu à l’intérieur. Alors certes, mes préférences m’obligent à rester debout aux fourneaux tandis que nom-de-code-chéri se régale à table. Mais franchement, goûtez et on en reparle !

Lire la suite

Ultra fondant très chocolat, potimarron et noix de pécan {sans gras et sans œuf !}

Insolite ! J’ai profité de mon maxi potimarron pour expérimenter cette curiosité dégotée sur le blog de Rabia La ligne gourmande. Il n’y a pas 1 once de crème, ni de beurre dans ce fondant… Difficile à croire tellement son crémeux rappelle la ganache d’une praline ! Et pourtant : pas de matière grasse, pas d’œuf, pas de cuisson, mais de la courge et de l’agar-agar (depuis le temps que je voulais essayer), c’est le fondant de toutes les expériences !

Dans sa recette originale, Rabia fait même l’impasse sur le sucre, déjà apporté par le chocolat et la douceur du potimarron. Ayant employé plus de purée et un mélange de chocolat très noir (mon assortiment de 3 variétés de 50 à 70 % de cacao) j’ai très légèrement sucré pour compenser. C’était parfait à mon goût, mais à vous d’ajuster !

Ultra fondant très chocolat, potimarron et noix de pécan, sans gras, sans crème et sans œuf !

Je craignais un peu l’effet de la farine sans cuisson. Elle est finalement imperceptible au goût, tout comme le potimarron, aussi incroyable que ça puisse paraître ! Côté texture, le fondant n’est absolument pas farineux. On sent légèrement de petits grains sous le palais, rien de gênant, d’autant que je les traquais. Cela dit si j’ai l’occasion de renouveler l’expérience (un reste de courge est vite arrivé !) j’essayerai de remplacer la farine par du Speculoos réduit en poudre 😉

Lire la suite

Tiramisu à la banane et aux Speculoos

En temps normal, j’aurais pensé que mon petit tour de hanche n’avait pas besoin de goûter à cet alléchant dessert. Mais force était de constater que les fonds de tiroirs m’y incitaient : du mascarpone laissé par mes tiramisu au pain d’épices et clémentines, 1 œuf épargné par les galettes successives et 1 banane noircissant d’impatience sur mon bureau. Bref, j’ai cédé à la tentation d’essayer la recette repérée sur le blog Objectif : Zéro Miette ! mais en reprenant les proportions de mes tiramisu et en les divisant pour faire avec mes restes. N’hésitez pas à remultiplier pour plus de gourmands !

Tiramisu à la banane et aux Speculoos

Oh oui, multipliez et multipliez encore ! Parce que ce tiramisu banane Speculoos est une pure tuerie, hyper rapide à faire, et vu mes quantités lilliputiennes, mon petit tour de hanche est sauf !

Lire la suite

Galette des rois aux pistaches et cerises amarena

Après la classique galette aux amandes, j’avais très envie de m’essayer aux pistaches ! Pour cette 1ère tentative, j’ai suivi les proportions de ma frangipane en substituant simplement les amandes par des pistaches. N’ayant pas trouvé de pistaches en poudre dans le commerce, je les ai achetées entières et une collègue a eu la gentillesse de les mixer avec son robot de compét’.

L’idée des cerises amarena me vient de La Cuisine de Bernard. Je suis folle de cette petite merveille italienne depuis que je l’ai découverte sur une panna cotta, puis sur une glace à la vanille. Pistaches-amarena me semblait être un heureux mélange. C’était bien senti mais le tout me semble un peu lourd et fort sucré… Peut-être le moment pour moi de jouer la modération 😉

Galette des rois aux pistaches et cerises amarena

Ne vous laissez pas impressionner par sa couleur de Shrek écrasé, c’est 100 % naturel !

Lire la suite