Gâteau Chat noir {Miraculous}

Connaissez-vous le dessin animé Miraculous ? Eh bien Mini-biscuit, non seulement il connaît, mais en plus il adore ! Et son personnage préféré, c’est Chat noir. De mon point de vue, même si les temps d’écran sont comptés à la maison, je trouve ça largement moins con-con que Pat’Patrouille ou Pyjamasques, et j’ai même plaisir à regarder un épisode avec lui. Alors quand est venu le temps de réfléchir au gâteau qui marquerait son 4ème anniversaire, c’est à Chat noir que j’ai pensé !

Je suis rapidement allée fureter sur Pinterest et sur Google Image, et sans surprise, les modèles ne manquent pas. J’ai cependant vite compris que cette fois, je ne couperai pas à l’emploi de la pâte à sucre… Alors pour cette 1ère, j’ai voulu mettre toutes les chances de mon côté :
🐾 En recourant à de la pâte à sucre achetée, prête à dérouler
🐾 En allant chercher des recettes fiables et des conseils de spécialistes
🐾 En regardant plein de tutos sur internet

La bonne nouvelle, c’est que je vous compile tout ça ici 😉

Gâteau Miraculous Chat noir

« Même si mon côté perfectionniste n’est pas satisfaite du résultat, l’effet de ce gâteau sur mon Mini-biscuit a été sensationnel, et c’est bien ça le plus important 💛 »

Déçue par la génoise du piranha cake, et pas totalement convaincue par le molly cake de mon construction cake, j’ai voulu repartir sur une recette plus fiable. J’ai bien fait car je suis cette fois totalement satisfaite ! Le gâteau était excellent, léger, aéré tout en étant suffisamment ferme et épais pour être travaillé. Voilà mes sources d’inspiration.

🎂 Ce gâteau à la crème fraîche est présenté comme le plus facile pour aborder le cake design sur le blog MyCake. Très simple à réaliser, avec peu d’ingrédients, c’est le principe du tant pour tant. C’est pourquoi je vous conseille de commencer par peser vos œufs et d’aligner les quantités des autres ingrédients en fonction du poids obtenu. Il y a normalement une quantité identique de sucre, mais j’ai préféré sabrer ¼ qui n’a vraiment pas manqué !
🎂 Pour une cuisson homogène, suffisamment « prise » au cœur du gâteau, sans être trop importante sur les bords, j’ai utilisé un « clou à fleur » qui fait conducteur de chaleur au centre du moule, et j’ai noué un torchon humide autour du moule pour ralentir la chaleur sur les bords.
🎂 J’ai utilisé cette ganache au chocolat, également du blog MyCake, en fourrage et en couverture (sous la pâte à sucre). Les quantités proposées sur le site sont démentielles, je vous les ai ajustées en gardant une bonne marge de sécurité, sachant que j’ai déjà été généreuse moi-même, comme vous le verrez sur la photo de la part tout en bas de cette page.
🎂 Enfin pour le montage, je me suis à la fois inspirée de cette vidéo MyCake pour bien comprendre le principe et de cette vidéo de l’Atelier de Roxane pour manier la pâte à sucre.

Gâteau Chat noir Miraculous

« Le gâteau était excellent, léger, aéré et délicieusement gourmand avec ses généreuses couches de ganache au chocolat. »

Comme je vous le disais, pour ma 1ère expérience de la pâte à sucre, j’ai voulu éviter le fiasco de dernière minute en employant une pâte à sucre prête à dérouler. Alors même si sa manipulation a été super facile, j’ai pourtant été très déçue de voir que la pâte était marquée par endroit… Même si mon côté perfectionniste n’est pas satisfaite du résultat, l’effet de ce gâteau sur mon Mini-biscuit a été sensationnel, il s’est montré très ému et pour moi il n’y a que ça qui compte 💛 En plus du fait que le gâteau soit bon, évidemment !

Donc question décor, pour que le personnage de de Chat noir soit bien reconnaissable tput en restant dans mes cordes de débutante :
✂️ J’ai téléchargé et imprimé un masque Chat noir qui m’a servi de patron pour couper le loup (Mini-biscuit était ravi de s’en resservir pour jouer)
✂️ J’ai réalisé les pattes de chat avec 2 emporte-pièces ronds (pour info il existe de vrais emporte-pièces pattes)
✂️ J’ai tracé et coupé un triangle isocèle qui m’a servi de patron pour les oreilles (ça vous rappelle les cours de math ?!)
✂️ Enfin, j’ai coupé un fin bandeau noir pour cercler toute la base du gâteau et ainsi peaufiner la finition, vous le verrez un peu plus bas

Pour vous organiser au mieux, par rapport aux temps de refroidissement au frigo etc., je vous mets ici mon timing :
⌚ J-2 : réalisation du gâteau et de la ganache
⌚ J-1 : fourrage et montage
⌚ D-day : vous avez l’esprit tranquille et avez certainement d’autres choses à préparer !

Au marché
Pour un moule de 25 cm de diamètre, soit 14 personnes
Pour le gâteau :
– 367 g de crème fraîche épaisse*
– 367 g de farine*
– 1 sachet de levure chimique
– 280 g de sucre
– 7 œufs, soit précisément 367 g ici
Pour la ganache :
– 600 g de chocolat noir**
– 60 cl de crème liquide entière**
Pour la déco :
– de la pâte à sucre verte, ici une pâte prête à dérouler de 430 g, diamètre 36 cm
– de la pâte à sucre noire
* C’est le principe du tant pour tant, c’est pourquoi je vous conseille de commencer par peser vos œufs et d’aligner les quantités des autres ingrédients en fonction du poids obtenu. Il y a normalement une quantité identique de sucre, mais j’ai préféré sabrer ¼ qui n’a vraiment pas manqué !
** J’avais préparé 750 g de chocolat pour 75 cl de crème mais il m’en est resté un bol… Entre nous, il n’a pas fait long feu (top sur les tartines du matin ^^) mais je vous adapte néanmoins les proportions 😉

À la cuisine

Le gâteau :
Dans le bol du batteur, on bat vigoureusement et au moins 5 minutes les œufs avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange blanchi et mousseux.

Pendant ce temps, on préchauffe le four à 160°c et on chemise notre moule.
Je l’ai simplement beurré et fariné, en « collant » le clou à fleur au centre (côté disque au fond du moule) avec un peu de beurre.

On mélange la farine et la levure, on les incorpore aux œufs blanchis avec la feuille de notre robot (le K chez moi), sinon à la main avec une maryse.
On ajoute enfin la crème fraîche épaisse, puis on mélange jusqu’à obtenir une pâte homogène.

On la verse dans notre moule, on l’entoure d’un torchon mouillé d’eau froide puis essoré et on enfourne pour 1 heure de cuisson. Le site indiquait plutôt 2 heures 😳 mais 1 heure a été parfaite chez moi. Ça dépend évidemment des fours et si vous mettez la chaleur tournante (moi oui). Quoi qu’il en soit évitez d’ouvrir la porte du four pendant la cuisson (sous peine que le centre du gâteau ne retombe) mais commencez à vérifier la cuisson au bout de 45 minutes / 1 heure en piquant le gâteau au centre.

Une fois la cuisson ok, on laisse le gâteau reposer 10 minutes dans le four éteint avant de le sortir, de le démouler et de le laisser tempérer sur une voilette.
Lorsqu’il sera totalement revenu à température ambiante, on l’emballera soigneusement et on le placera au frigo. Il sera alors beaucoup plus facile à découper froid.

Gateau à la crème fraîche

« Ce gâteau à la crème fraîche est très simple à faire, avec peu d’ingrédients. »
Ici on voit au centre la trace laissée par le clou à fleur.

La ganache, pour le fourrage et la couverture :
On fait doucement fondre le chocolat au bain-marie, sans y toucher.
Dans une petite casserole, on porte la crème liquide entière à ébullition, on coupe le feu lorsqu’elle mousse.

On verse 1/3 de la crème sur le chocolat fondu et on mélange vivement à partir du centre en faisant de petits cercles vifs avec une maryse. Le but est d’émulsionner l’appareil en y incorporant le moins d’air possible.

On verse le 2ème 1/3 de crème sur la préparation au chocolat et on émulsionne à nouveau à partir du centre.

On verse enfin le reste de crème sur la préparation, en faisant bien attention de mettre tout le gras de la crème (la partie blanche qui reste collée sur les parois de la casserole généralement).
On émulsionne une dernière fois afin d’obtenir une ganache homogène. On filme au contact (afin d’éviter qu’une « croûte » ne se forme) et on laisse revenir à température ambiante avant de placer au frigo.

Le montage :
On sort la ganache du frigo au moins 1 heure avant de l’utiliser.

À l’aide d’une règle, on recherche sur tout le pourtour du gâteau la hauteur la plus basse. Cette épaisseur la plus fine fera référence pour la découpe du « chapeau » du gâteau, c’est-à-dire la partie supérieure plus ou moins bombée qu’on va supprimer (comprendre grignoter à une autre occasion) pour obtenir un gâteau fini bien droit. Afin de parvenir à une découpe bien droite, on entaille des marques repères avec la pointe du couteau (et en s’aidant de la règle) sur tout le pourtour du gâteau, à la hauteur exacte où on va le décapiter (la plus basse). Il ne reste plus qu’à couper bien à plat en tournant autour du gâteau (en suivant nos entailles repères) et en allant au fur et à mesure plus profondément vers le centre du gâteau.

On divise maintenant la hauteur du gâteau par 2 et on renouvelle l’opération pour le couper en 2 étages égaux, entre lesquels on tartinera notre fourrage.
C’est le même procédé : on s’arme de notre règle pour entailler des marques repères sur tout le pourtour du gâteau, puis on coupe bien droit.
La face bien lisse de l’étage du bas, qui a cuit au fond du moule, deviendra le dessus du gâteau.

On place l’étage du haut du gâteau (celui qui est coupé sur ses 2 faces) dans notre plat de service, en le faisant adhérer avec une noisette de ganache.
Il devient donc le bas du gâteau.

On remplit une poche à douille de ganache, puis on commence à former un boudin de fourrage sur tout le pourtour de l’étage. On poursuit notre boudin en faisant en escargot de ganache jusqu’au centre du gâteau. On égalise le fourrage en passant un coup de spatule, puis on dépose le 2ème étage du gâteau au-dessus.
Souvenez-vous que la face qui a cuit au fond du moule devient le dessus !

On réfrigère le gâteau 15 minutes avant de poursuivre.

Vient maintenant le moment de réaliser une sous-couche de couverture, afin d’emprisonner toutes les miettes.
À l’aide d’une spatule, on couvre le dessus et les côtés du gâteau de ganache. Dès qu’une miette se présente, on râcle notre spatule dans un petit bol afin de ne pas « contaminer » toute la ganache de miettes ! Ce petit bol de ganache accompagnera parfaitement le disque décapité mis de côté.
Si la ganache vous semble trop dure à travailler, réchauffez-la légèrement en la passant quelques secondes au micro-ondes à basse température, elle sera alors plus souple.

Une fois la sous-couche réalisée, on essuie le chocolat qui aurait débordé sur notre plat de service puis on remet le gâteau au frigo pour 30 minutes cette fois.

C’est alors le moment de réaliser la couverture finale.
On recouvre généreusement de ganache le dessus, puis les côtés du gâteau, en veillant à bien lisser le tout. On râcle à la spatule l’excédent de ganache qui retourne dans le bol « bonus » pour un fini aussi lisse que possible. On essuie également le chocolat qui aurait coulé sur notre plat de service.

Pour bien visualiser ces étapes, regardez cette vidéo !

Gateau ganache chocolat

On replace le gâteau au frigo pour 30 minutes avant de commencer à le recouvrir de pâte à sucre.

On positionne délicatement le disque de pâte à sucre verte sur le gâteau en veillant à bien le centrer.
On commence par lisser le dessus, avec le plat de la main (ou avec un lisseur). Ensuite avec la tranche de notre main (le côté du petit doigt), on lisse tout le contour haut du gâteau pour faire adhérer la pâte. On descend alors progressivement en « défroissant » délicatement chaque pli, un à un avec la paume de la main, sans tirer sur la pâte pour ne pas la déchirer.
Une fois le gâteau entièrement lissé, on coupe proprement l’excédent de pâte à sucre tout autour de sa base.

Pour visualiser ces étapes, regardez cette vidéo !

Il restera à découper le masque, les pattes, les pupilles, les oreilles et le bandeau de finition dans la pâte à sucre noire et à les disposer sur le gâteau.

Le gâteau se conserve au frigo, mais pensez à la sortir 30 minutes avant dégustation, il sera encore meilleur !

Gâteau Miraculous Chat noir

« J’ai coupé un fin bandeau noir pour cercler toute la base de mon gâteau et ainsi peaufiner la finition. »

Pour un goûter d’anniversaire réussi, découvrez aussi sur le (presque) blog :
– Diplodocake, le gâteau dinosaure qui caracole depuis mai dernier en tête des recettes les plus consultées du (presque) blog
– Construction cake, le gâteau chantier qui cartonne auprès des petits fans d’engins jaunes
– Le gâteau pirate, le plus facile à faire
– Piranhacake, le gâteau poisson également très facile à faire

Gâteau d'anniversaire Miraculous

« J’ai été généreuse dans mes couches de ganache. Quel délice ! »

Chez vous
Vous avez testé cette recette ? Bravo et merci de votre confiance !
👉 Laissez-moi vos impressions en commentaire et j’y répondrai avec plaisir !
👉 Envoyez-moi vos photos et je les publierai ici !
👉 Taguez @presquebonneamarier hashtag #presquebonneamarier sur les réseaux sociaux et je repartagerai !

bulle-coeur-jaune

Cette recette vous plaît ? Recevez-les toutes, directement dans votre boîte mail, en vous inscrivant en haut à droite de cette page ! Et pour piocher d’autres idées de repas végétariens, bio et de saison, faites vite un tour sur mes pages InstagramFacebook et Pinterest… À très vite !

Laisser un commentaire