Diplodocake au chocolat {gâteau dinosaure}

Notre Mini-biscuit vient de fêter son 1er anniversaire. Déjà 1 an qu’on se découvre, qu’on se câline et qu’on grandit ensemble. Quelle grande occasion à célébrer ! Il fallait impérativement que son 1er gâteau d’anniversaire soit à la hauteur de l’événement 🙂

Pour diverses raisons que je vous épargne, le thème « dino » me paraissait évident. Je me suis donc mise en quête du parfait gâteau dino sur internet, « parfait » signifiant pour moi :
– facile à réaliser, car je n’ai rien d’une cake artist et n’allais pas me lancer dans une sculpture périlleuse
– je voulais néanmoins un gâteau qui marque le coup, mignon, sympa et qui étonne Mini-biscuit
– évidemment sans sacrifier au bon, ce devait être un gâteau au chocolat qui déchire

Le diplodocake remplit ces 3 critères !

Pour le mettre au point, je me suis à la fois inspirée :
– de cette vidéo Howdini pour bien comprendre le montage. Pas d’inquiétude si vous ne parlez pas anglais, c’est très visuel !
– de ces patrons téléchargeables pour les découpes, ils s’appliquent à 2 gâteaux de 20 cm de diamètre
– de cette photo du blog Mes recettes – tout simplement, car j’ai beaucoup aimé la crête en barquettes (descendez sous le gâteau loup !)
– et d’une excellente recette de gâteau au chocolat, LE gâteau au chocolat que j’ai déjà fait 1000 fois. C’était LA valeur sûre pour réussir le dino, à condition de le saisir un peu plus que d’habitude, car un cœur trop fondant ne se prête pas bien aux découpes. Quoi qu’il en soit, vous pouvez très bien suivre cette recette pour faire un gâteau classique, il sera tout autant délicieux !

Diplodocake gâteau dinosaure au chocolat

« Vous pouvez très bien suivre cette recette pour faire un gâteau classique,
il sera tout autant délicieux !
 »

Diplodocake gâteau dinosaure au chocolat

Pour être sûre de ne pas me planter le jour J, j’ai préparé un dino-test pour m’exercer. Le 1er spécimen de son espèce a ainsi été baptisé diplodocake par mon cousin, j’adore ! Après 2 dino-expériences, voici quelques conseils utiles :
– À l’avance, on imprime les patrons de découpe sur un papier A4, de préférence cartonné
– Si comme moi vous n’avez pas 2 moules à gâteaux identiques, de 20 cm de diamètre, il vous faudra faire 2 fournées successives. Or pour éviter que l’un des gâteaux ne soit plus épais que l’autre, pesez la totalité de la pâte (ou la différence entre votre saladier vide puis plein) ; pesez ensuite la pâte versée dans le moule à chaque fournée, pour bien vous assurer d’obtenir 2 moitiés égales, soit chez moi : 2 x 647 g la 1ère fois, 2 x 600 g la 2nde… Seul le poids des œufs diffère et s’avère donc très variable ^^
– Pour gagner du temps en phase finale de décoration, on trie les Smarties par couleurs pendant que les gâteaux cuisent. On peut même tester leur disposition sur les patrons en papier, car une fois « collés » dans le glaçage en chocolat, ça n’est plus possible de changer !

Plan de montage gâteau dinosaure Diplodocake

Mini-biscuit a gouté du gâteau, c’était la 1ère fois qu’il découvrait la saveur du chocolat et sans surprise, il a adoré ! Toute la famille réunie pour célébrer son 1er anniversaire s’est aussi régalée, et la fière allure du diplodocake a fait sensation !

Au marché
Pour 1 diplodocake (2 gâteaux de 20 cm) ou 1 gros gâteau classique
Pour le ou les gâteaux :
– 250 g de bon chocolat noir
– 140 g de farine
– 150 g de beurre
– 200 g de sucre brut de canne
– 6 œufs
– 8 cl de lait ou 10 CS
Pour le glaçage :
– 200 g de bon chocolat noir
– 50 g de beurre
Pour la déco :
– 6 barquettes au chocolat
– des Smarties
– 2 yeux en sucre (au rayon pâtisserie de certains supermarchés)

À la cuisine
On sort le beurre à l’avance et on préchauffe le four à 200°c.

Dans une casserole à feu très doux, on fait doucement fondre le chocolat dans le lait. Lorsqu’il est fondu, on incorpore le beurre hors du feu, on mélange jusqu’à obtenir une préparation lisse.

On sépare les jaunes d’œufs des blancs, on réserve les blancs au frigo.

Dans le bol du batteur, on bat vigoureusement les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent et prennent du volume. On y verse le mélange beurre-chocolat tiédi, on mélange bien et on ajoute enfin la farine.

On monte les blancs en neige. On détend d’abord la préparation au chocolat avec 1 CS d’œufs en neige, puis on incorpore totalement les blancs, en veillant à toujours faire des mouvements vers le haut avec notre cuillère ou notre spatule.

Pour un dino-cake, on verse la 1ère moitié de la pâte (pesez !) dans un moule à gâteau beurré et fariné, on enfourne pour 22 minutes, selon votre four. Si le cœur est trop coulant (que le dessus du gâteau tremblote), on poursuit un peu la cuisson car la découpe dino serait moyenne. Pour un gâteau classique en revanche, c’est très bon fondant 😉

À la sortie du four, on démoule le gâteau et on le laisse tempérer sur une voilette avant de le placer au frigo (ce qui facilitera la découpe et évitera qu’il ne s’émiette). Evidemment le gâteau classique n’irait pas au frigo. Pour un dino-cake, on recommence avec le 2ème gâteau : verser la 2nde moitié de pâte dans le moule lavé, beurré et fariné, la cuisson, laisser tempérée, frigo avec son acolyte.

Pendant que les gâteaux cuisent et refroidissent, on peut déjà couper les patrons, trier les Smarties, préparer les yeux et couper les barquettes en 2.

Une fois les gâteaux bien refroidis, on y place bien les patrons et on les coupe d’un geste aussi assuré que possible.

Dans une casserole à feu très doux, on fait doucement fondre le chocolat du glaçage avec le beurre.

On assemble le cou et la queue du dino en les collant au corps avec un peu de chocolat fondu. On installe directement le dino dans son plat de service (un plateau, une plaque à pâtisserie ou un autre support couvert d’alu ou de film alimentaire) car il serait compliqué de le changer de support après montage et glaçage.

On s’attaque donc enfin au glaçage, idéalement avec une spatule fine à chocolat, sinon avec une maryse ou une grande cuillère. On commence par les côtés, on terminera par le dessus. Le glaçage est une étape minutieuse qui requiert du temps, mais une fois lancé.e, pas question de s’interrompre, il ne faudrait pas que le chocolat commence pas à figer !

On place enfin nos décorations et le Diplodocake est alors prêt à se faire dévorer !

Diplodocake gâteau dinosaure au chocolat

« Je voulais un gâteau qui marque le coup, mignon, sympa et qui étonne Mini-biscuit,
évidemment sans sacrifier au bon !
 »

Diplodocake gâteau dinosaure au chocolat

Ne perdez plus une miette du (presque) blog ! Recevez chaque recette par mail en vous inscrivant en haut à droite de cette page et suivez-le sur Facebook, Pinterest, Hellocoton (Les Influenceuses) ou Recettes de cuisine ! Promis, un jour je me remettrai sérieusement sur Instagram :-p

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s