Lessives liquides maison et naturelles {linge blanc et couleur}

Depuis plus d’1 an maintenant, Nom-de-code-chéri prépare notre lessive maison. On a commencé par la lessive couleur (par 5 litres, qu’on verse dans un ex-bidon de lessive) et depuis peu, on prépare également une lessive pour le blanc (par 1,5 litre, qu’on verse dans une bouteille). Les avantages sont nombreux, à commencer évidemment par le prix de revient. La lessive ne nécessite en effet que peu d’ingrédients basiques et économiques. L’ajout d’huile essentielle est un peu accessoire, d’ailleurs sur le sujet, je vous invite à regarder le coup de gueule de Mélanie, naturopathe et blogueuse vegan du formidable Le cul de poule. Dans cette vidéo, elle y explique à partir de 12:14 minutes pourquoi c’est une hérésie d’abuser des huiles essentielles, ce que je cautionne à 200 %.

Les autres avantages : réduction substantielle des déchets, notamment des bidons en plastique (autant de ressources naturelles pour produire un déchet qui ne sera pas recyclé, c’est moche), des ingrédients naturels, biodégradables, respectueux de notre peau autant que de l’environnement, un sentiment d’autonomie et de « fuck the system » non négligeable, et bien sûr, on ne perd rien en efficacité. Lorsque j’ai une tâche (et avec un Mini-biscuit de 2-ans-bientôt-5-mois, croyez-moi, il y en a !) je les humidifie et les frotte au savon avant de passer en machine, ça marche.

Ma recette de lessive liquide

Les recettes sont tirées du livre Le ménage au naturel de Nathalie Boisseau. Ici en photo, la 2ème étape de préparation, avant de transvaser dans le bidon !

Lire la suite

Gâteau au yaourt au chocolat {de petit lapin}

Depuis longtemps déjà, Mini-biscuit profite pleinement de son abonnement à la bibliothèque. Il a ainsi la chance de découvrir une multitude de livres sur une multitude de sujets… Il a parfois de vrais coups de cœur, comme c’est le cas avec ce livre, Un bon gâteau ! de Clothilde Delacroix, qu’on lit plusieurs fois par jour. Confinement oblige, la bibliothèque est fermée et on va pouvoir garder notre lot de bouquins un bon moment. Et tiens, c’était l’occasion de réaliser la recette de son petit lapin adoré 🙂

Mini-biscuit a pris beaucoup de plaisir à préparer son gâteau, à plonger ses petits doigts dans tous les ingrédients pour les lécher… Même la farine, parce que oui, Mini-biscuit adore la farine crue. Et même s’il a attendu le lendemain pour réellement goûter son gâteau, il l’a vraiment aimé : je crois qu’il disait pour la 1ère fois « c’est bon » ♥

Gâteau au yaourt avec les enfants

Comme pour tout gâteau au yaourt qui se respecte, on garde bien le pot du yaourt, pour y doser tous les ingrédients !

Lire la suite

Pâte à modeler maison {comestible}

Si depuis 10 jours nos règles de vie sont totalement chamboulées, il y a une chose qui ne change pas : l’énergie de Mini-biscuit ! Les va-et-vient à la crèche, les activités créatives avec les tatas, les jeux avec les copains, les visites chez les grands-parents… La vie sociale de mon petit Loup se restreint aujourd’hui à papa, maman, le chat, dans l’appartement. Heureusement il y a les appels vidéos, et il a fait jusqu’à vendredi suffisamment beau pour s’autoriser une petite escapade quotidienne dans la réserve naturelle à côté de chez nous.

Mais un bol d’air par jour, c’est bien le maximum qu’on s’autorise, alors le reste du temps, il faut trouver des activités qui stimulent ou qui canalisent mon Mini-biscuit. On a organisé une séance de baby gym, suivi une 1ère petite session d’éveil musical, on a joué les Picasso dans la baignoire (recette des peintures de bain à venir très vite !) et on a fabriqué notre pâte à modeler maison !

Pâte à modeler maison

Il y a quelques mois, nous avions déjà testé une recette de pâte à modeler à base de 2 ingrédients seulement (yaourt et Maizena) mais cette nouvelle recette, piochée sur le blog Little Gabchou, est bien plus concluante ! La texture de la pâte est vraiment proche de celle de la fameuse Play Doh, le parfum en moins, et les couleurs moins vives —je n’ai pas dû bien doser mes colorants alimentaires, qui en plus datent un peu…

Lire la suite

Pâte à tartiner choco-amandes

Et vous, vous petit-déjeunez quoi les week-ends ?! Depuis que je fais ma pâte à tartiner maison, j’ai tellement pris le pli que je n’envisagerais plus mes tartines autrement !

La dernière fois que Nom-de-code-chéri a fait les courses, il n’a pas vu qu’au lieu de refaire notre stock de purée de noisettes, il avait pris une purée d’amandes… Qu’à cela ne tienne, choco-amandes, ça ne pouvait être que bon ! J’ai repris ma recette choco-noisettes à la lettre, et j’ai poussé jusqu’à utiliser du lait d’amandes. Entre nous, c’est un peu accessoire, car le chocolat prend facilement le dessus sur le subtil de l’amande. Il n’en reste pas moins qu’avec cette pâte à tartiner, vous vous ferez des tartines de compet’ !!!

Pâte à tartiner aux amandes

Pour 1 pot d’environ 350 g :
– 160 g de purée d’amandes*
– 80 g de chocolat noir**
– 80 g (ou 8 cl) de lait d’amandes
– 40 g de sucre brut
– 40 g de sirop d’agave
* ou noyaux d’abricots et amandes si vous trouvez, c’est encore plus parfumé !
** peut-être que du chocolat au lait, en tout ou partie, révélerait encore mieux l’amande !

À la cuisine
Il nous faut 2 petites casseroles. Dans la 1ère, on fait doucement fondre le chocolat. Dans la 2ème, on fait fondre le sucre et le sirop d’agave dans le lait d’amandes. On assemble les 2, on mélange, et hors du feu, on ajoute la purée d’amandes. On mixe le tout avec un mixeur plongeant, pour bien l’incorporer.

Votre pâte à tartiner est prête ! Il suffit de la transférer dans un pot en verre qui ferme bien, de la taille d’un pot de confiture type Bonne Maman, en s’aidant d’une maryse ou d’un doigt pour ne rien perdre 😉

À consommer dans la semaine pour la conserver à température ambiante, sinon la garder au frigo et penser à la sortir 10 minutes avant de tartiner. Ou toastez un peu votre pain, sa chaleur fera « fondre » la pâte.

Pâte à tartiner choco amandes

Cette recette vous plaît ? Recevez-les toutes, directement dans votre boîte mail, en vous inscrivant en haut à droite de cette page ! Et pour piocher d’autres idées de repas végétariens, bio et de saison, faites vite un tour sur mes pages InstagramFacebook et Pinterest… A très vite !

Pâte à tartiner choco amandes

Beignets au four {sans friture}

Célébrer Mardi gras ouiii ! Mais se goinfrer de gras nonnn !

J’avais relevé cette recette du blog Maman ça déborde, depuis que ma collègue S. avait eu la délicieuse idée d’en ramener au bureau… De vrais beignets, très peu gras et peu sucrés mais super moelleux ? Promesse tenue ! Il paraîtrait que le fait de les tremper brièvement après cuisson explique ce moelleux. Mais mieux vaut les dévorer rapidement, car chez moi le sucre d’enrobage s’est un peu détrempé en fin de journée.

Beignets au four sans friture

Mes beignets ont peu coloré car je les ai cuit dans le bas du four, en pleine séance de batch cooking, alors que j’avais un autre plat au-dessus 🙂

Lire la suite

Mon expérience du batch cooking {hiver}

J’ai hésité à intituler cet article « Comment le batch cooking a changé ma vie ? » Sans rire, on ne serait pas très loin du compte ! Pour mon anniversaire, une amie m’a offert le livre de Caroline Pessin, En 2h je cuisine Veggie pour toute la semaine – 80 repas fait maison, sans gâchis et avec des produits de saison. Grand bien lui en a pris ! 80 repas, ça représente 5 dîners en semaine x 4 semaines x 4 saisons. Ça en fait des p’tits plats maison 😉

Mon expérience du batch cooking

Un « batch » c’est une fournée, et le « batch cooking », c’est une session de cuisine que l’on organise généralement le dimanche (ou quand ça nous arrange), pour préparer à l’avance les repas de la semaine. Certains disent aussi « meal prep » pour préparation des menus… Bref, l’idée est toujours la même : optimiser sa liste de courses, son temps de courses, son temps en cuisine et n’avoir plus qu’à réchauffer son bon repas en semaine. Alors certes, on a beau y mettre toute notre meilleure volonté, la session dure plus de 2h… Mais le batch est tellement bien organisé, qu’on y gagne sur tous les tableaux !

Lire la suite

Galettes de millet, brocoli et feta

Après le potage épais de topinambours et persil tubéreux (et surtout son délicieux croquant de noisettes et figues), je vous propose une 2ème recette du livre Cuisine de la terre – Les 4 saisons de Valérie Mostert. Elle les présente comme des burgers, je les vois plutôt comme des galettes, mais l’important, c’est qu’on s’est régalés !

Galettes de millet, brocoli et feta

C’est une recette « zéro déchet » car on utilise le pied du brocoli mixé, et qu’on pourrait remplacer le millet par un reste de céréales cuites (quinoa, riz…). Attention si vous employez du millet, il y a un trempage de 12 heures à respecter, donc pas de place à l’improvisation !

Lire la suite