Tourte grecque épinards feta {spanakópita}

Je suis allée de nombreuses fois en Grèce, 6 fois je crois, et je me suis toujours régalée de leurs délicieuses spécialités sur les terrasses ensoleillées de leurs Taberna… Bizarrement, je n’ai jamais eu l’occasion de goûter à cette spanakópita. Enfin « bizarrement » oui et non, vu que je ne suis pas très portée sur les épinards ! C’est une autre histoire depuis qu’il y en a plein le potager, que je les observe pousser, que je les cueille… J’ai un autre plaisir à trouver des façons plaisantes de les accommoder. Et cette tourte est justement très agréable ! J’y retrouve effectivement les saveurs chères à nos amis grecs, sans que le goût des épinards n’y soit trop prononcé.

La spanakópita peut prendre la forme de chaussons triangulaires, ou comme ici de plat à partager. Il est plus conventionnel d’employer de la pâte filo, mais je n’ai trouvé que des feuilles de bricks, qui ont en plus l’avantage d’être plus faciles à manipuler.

Spanakópita grecque épinards feta

Je me suis inspirée de la recette d’Edda sur le merveilleux blog Un déjeuner de soleil.

Lire la suite

Conchiglioni farcis à la ricotta et aux épinards

Ces derniers jours ont été particulièrement mouvementés chez nous… Notre Mini-biscuit vient de passer une semaine en quarantaine après que la quasi totalité de ses copains de crèche et de ses éducateurs n’aient été contaminés par cette saleté de Covid. Assez miraculeusement, Mini-biscuit est resté en pleine forme et ses tests sont restés négatifs ! Je ne peux m’empêcher de penser qu’une bonne hygiène alimentaire à base de produits frais et variés, qu’une bonne dose de savon sur les mains à frotter dans la joie et la bonne humeur, et surtout qu’une chance considérable nous ont épargnés. C’est pour nous un retour à la normale aujourd’hui et je trouve donc quelques minutes pour vous partager ce bon plat de pâtes.

Nom-de-code-chéri trouve qu’il n’y a pas assez de pâtes sur le (presque) blog, vous trouvez aussi ? J’ai donc sauté sur l’occasion des épinards qui poussent au jardin pour essayer ces conchiglioni ramenés d’un voyage en Sicile. Ils prenaient pas mal de place dans ma valise retour, surtout que je ramenais bien d’autres choses, mais ça valait le coup car on s’est vraiment tous régalés !

Conchiglioni farcis à la ricotta et aux épinards
Pour cette recette, je me suis inspirée du blog Les petits secrets de Lolo.

Lire la suite

Salade d’orge perlé aux petits pois, feta et menthe {Foodista Challenge #73}

Après une semaine quasi estivale, nous revoilà à braver les tempêtes de neige ! Si, si, je vous assure : même s’ils ne tiennent pas au sol, les flocons tourbillonnent ici avec furie ! Cette joyeuse salade à dominante verte célèbre pourtant l’arrivée du printemps… Ironie ou anachronisme, peu importe car on s’est vraiment régalés ! La base d’orge est super rassasiante, nos 1ers petits pois de l’année nous ont fait grand plaisir (je les ai pris surgelés), et la feta, le jus de citron et la menthe donnent un bon pep’s à cette assiette toute verte. D’ailleurs en parlant de salade, je vous avais promis de vous montrer du pourpier en fleur donc le voilà en touche déco ! Si ça vous intéresse, les feuilles avant floraison sont à voir ici 😉

Du printanier, du vert, du frais, c’est justement le thème du 73ème Foodista Challenge organisé par Muriel du blog Petites marmites et compagnie. L’intitulé exact est « Une recette verte pour fêter le printemps ! » J’espère avoir fait honneur 😉

Salade d'orge perlé aux petits pois, feta et menthe

Petite minute céréale : l’orge perlé est sans le son, sa cuisson est plus rapide que l’orge mondé, complet, qui nécessite également un temps de trempage. Vous pouvez, si vous préférez, le remplacer par du boulgour par exemple.

Foodista Challenge

La recette est inspirée du livre Végétarien, c’est bon, c’est sain.

Lire la suite

Tarte aux poireaux, munster et cumin

Vite, vite ! Je profite de ce nouvel épisode hivernal pour vous partager mes (dernières) recettes bien chaudes et revigorantes. Ici les températures ont complètement replongé, on se lève chaque matin dans le brouillard, et accrochez-vous, quelques fins flocons sont même tombés hier. Alors s’il est encore un moment de parler munster, pour se ragaillardir à 10 jours du printemps, c’est maintenant !

À la maison, on adore tous les trois le poireau. On adore aussi le fromage, TOUS les fromages. Or le poireau compte parmi ces légumes merveilleux qui se marient parfaitement avec TOUS les fromages. Bref, vous voyez comment tout ça a pu atterrir dans mon plat ! Et comme, c’est bien connu, le munster et le cumin font très bon ménage, me voici à vous présenter cette tarte odorante et délicieuse.

Tarte aux poireaux, munster et cumin

Lire la suite

Boulettes de chou-fleur au paprika fumé

Savez-vous planter les choux, à la mode, à la mode… ♬ Personnellement non ! Les plantations c’est le domaine de Nom-de-code-chéri (aka le meilleur jardinier du moôonde), mais les cuisiner, c’est mon plaisir à moi ! A force de voir passer sur internet toutes sortes d' »ailes de poulets » vegan à base de chou-fleur ou de bouchées tater tots au chou-fleur, j’avais très envie d’en faire des boulettes à ma façon. Je les ai accompagnées de 3 sauces, histoire de satisfaire tout le monde et de varier les plaisirs : du ketchup pour Mini-biscuit, de la sauce barbecue et une petite sauce maison à base de yaourt dont je vous mets le détail ci-dessous.

Petit avertissement : si vous aimez moyennement le chou-fleur, ou si vous espérez pouvoir en faire manger aux enfants sous cette forme ludique, pas sûre que ça fonctionne. La cuisson à la vapeur accentue le goût qu’on aime (ou pas) du chou-fleur. Nous, on s’est tous les 3 régalés, mais si vous n’êtes pas sûr·e que tout le monde adhère chez vous, remplacez le paprika fumé par du curry, il couvrira davantage 😉

Boulettes de chou-fleur au paprika fumé

Ne jetez pas les feuilles et le trognon de votre chou-fleur ! Utilisez-les pour faire ce délicieux velouté zéro déchet de chou-fleur, coco et curry 😉

Lire la suite

Patates douces farcies aux champignons

J’ai eu la chance de connaître mes 4 grands-parents et 2 de mes arrière-grands-parents. En cuisinant ce plat, j’ai pensé qu’aucun d’entre eux n’a jamais du goûter, ni même voir une patate douce de sa vie ! Ma grand-mère maternelle aurait eu 100 ans aujourd’hui. Une fine cuisinière, qui a toujours su préparer des festins avec 3 fois rien, du moins avec ce qu’elle avait sous la main. Ils étaient 6 à table, puis sont venus les gendres, puis sont venus les petits-enfants… Elle a toujours eu à cœur de régaler tout le monde (même les plus difficiles, dont je faisais partie).

Je pense qu’elle aurait aimé ces patates douces, qu’elle les aurait peut-être trouvées exotiques… Nous en tout cas, on a tous les trois A-DO-RÉ. J’imaginais qu’il resterait un tupp’ mais on a tout dévoré ! La farce est super onctueuse et vraiment savoureuse. Le goût de la patate douce est décuplé par la longue cuisson au four, on y retrouve parfaitement les champignons et la muscade. J’ai volontairement mis très peu de fromage pour qu’il ne prenne pas le pas sur le reste et j’ai bien fait !

Patates douces farcies aux champignons

Avec Nom-de-code-chéri, on s’est dit que ça ferait un chouette accompagnement de fête, pourquoi pas en le pimpant avec du quatre épices 😉 Pour cette recette, je me suis inspirée de celle de Sophie sur son joli blog La Tendresse en Cuisine.

Lire la suite

Tarte feuilletée aux oignons, roquefort et noisettes

J’aime toujours autant les quiches et tartes salées… Je les trouve tellement pratiques et réconfortantes à la fois. Pratiques parce qu’on y met tout ce qu’on a, qu’elles se renouvellent à l’infini, ce qui fait que je ne m’en lasse jamais. Et réconfortantes parce qu’une belle part, qu’elle soit moelleuse ou croustillante, me réchauffe généralement autant le corps que le cœur. Bref, j’ai réussi à faire de la poésie avec une tarte au roquefort 😀 Du roquefort, mais pas que ! C’est ce qui m’a attirée dans cette recette : j’ai l’habitude de ma traditionnelle tarte aux oignons, je glisse souvent du roquefort dans toutes sortes de quiches, mais je n’avais encore jamais combiné les deux !

Verdict ? Nom-de-code-chéri s’est régalé, moi j’avoue que le résultat m’a surprise… Quoi qu’il en soit, je vous promets l’haleine des grands jours 😀

Tarte feuilletée aux oignons, roquefort et noisettes

Cette tarte est tirée du petit livre Recettes végétariennes équilibrées & saines d’Orlando Murrin, lequel employait du stilton (fromage bleu anglais) et des noix.

Lire la suite

Gratin de céleri rave, pommes de terre et carottes au Munster Géromé

La semaine passée, nous nous sommes offerts une semaine de vacances dans les Vosges. Et bien que la météo n’ait pas été tous les jours au rendez-vous, on a pris beaucoup de plaisir à changer d’air, se balader, admirer les paysages entre montagnes, cascades et lacs, et Mini-biscuit a eu beaucoup de plaisir à faire de la luge à gogo (quoi que je ne sais pas lequel de Mini-biscuit ou de Nom-de-code-chéri se marrait le plus sur la luge ^^) On a bien sûr profité de notre séjour là-bas pour faire quelques emplettes, notamment à la ferme bio de Bonnefontaine au Tholy, d’où nous avons ramené une quantité astronomique de succulents fromages, dont ce délicieux Munster Géromé.

« Géromé » ça veut dire quoi ? C’est une appellation d’origine protégée qui distingue la provenance géographique du fromage. A l’origine, le Munster est produit dans la petite ville du même nom, sur le versant alsacien des Vosges. Au fil des siècles, les fermiers investissent le versant lorrain des Vosges où ils fabriquent le Géromé, en référence à la ville de Gérardmer (dont les habitants sont les Gérômois). Dans les 2 cas, le Munster est un délicieux fromage à pâte molle et à croûte lavée, au lait de vaches des montagnes vosgiennes ! Le nôtre est jeune, il n’a embaumé ni la voiture, ni le frigo, mais s’est avéré délectable dans cet excellent gratin de légumes d’hiver.

Gratin de céleri rave, pommes de terre et carottes au Munster géromé

Je me suis en partie inspirée de la recette du blog Artichaut et cerise noire, bien que vous verrez que ça n’a plus grand chose à voir 🙂

Lire la suite

Lasagnes au chou kale et à la ricotta

Le chou kale (qui n’est autre qu’un chou frisé longtemps oublié) s’est hissé au rang de légume star ces dernières années. Essayez #kale sur Instagram, on est à 4,1 millions de publications aujourd’hui ^^ Et pour cause, ce chouchou des réseaux sociaux est super riche en minéraux et antioxydants, tout en étant très peu calorique. Pourtant, je ne l’ai cuisiné pour la 1ère fois que cette semaine ! D’abord sous forme de chips (en topping d’une salade d’orge et légumes rôtis, un pur délice) et aujourd’hui dans ces lasagnes.

Moi qui classe les lasagnes dans le trio de tête de mes plats préférés (aah les lasagnes de maman… ♥), je me rends compte qu’elles font cruellement défaut sur le (presque) blog… Entre nous, cette version verte de foodista ne suffit pas à mes yeux à remonter la barre, mais soit. Je sais ce qui me reste à faire. Verdict de ce plat improvisé ? Nom-de-code-chéri s’est régalé, perso j’ai trouvé un poil sec (je vous rallonge la béchamel dans les proportions ci-dessous) et accrochez-vous, Mini-biscuit n’a même pas voulu goûter ! Grrrr… Il avait pourtant adoré les chips !

Lasagnes au chou kale et à la ricotta

Lire la suite

Quiche au persil tubéreux et feta

Le persil tubéreux, vous connaissez ? Je m’y étais essayée pour la 1ère fois avec du topinambour dans ce délicieux potage. Il s’agit de la racine qui se cache sous les brins de persil ! S’il ressemble au panais, son goût est tout à fait différent (je le préfère !) et maintenant que j’en trouve facilement, j’ai tendance à en mettre partout. Par exemple ce midi, il a parfumé mes lentilles vertes, en lieu et place de la traditionnelle carotte.

Cette quiche est un peu tombée du ciel. C’est l’avantage des quiches justement, on y glisse ce qui nous passe sous la main. Or comme je suis dans ma période « racine de persil »… Le marier avec de la feta, l’idée paraît saugrenue et pourtant, l’ensemble est délicieux ! J’aurais voulu y ajouter des carottes, mais Nom-de-code-chéri n’était pas dans les parages pour aller les chercher au jardin il faisait nuit, il pleuvait et j’ai eu la flemme d’aller les tirer de terre. Tout ça pour dire que je n’avais pas l’intention de publier cette recette, encore moins de la  photographier. Raison pour laquelle la photo est relativement merdique et la lumière pourrie. Si. Mais qu’à cela ne tienne, parce qu’on a vraiment aimé cette quiche peu ordinaire !

Quiche aux deux persils et feta

Concernant les légumes racines, j’en profite pour vous relayer une anecdote historique que j’ai apprise sur le merveilleux blog Inspirations Domitille. La noblesse les a longtemps boudés, estimant que ces tubercules souillés de terre poussaient trop près de l’enfer, et leur préférant les volatiles et les fruits s’élevant au plus près du ciel divin… Passionnant, non ? J’en conclus un peu rapidement que, étant plus portée sur le céleri rave que sur le pigeon braisé, je suis une vraie bonne roturière 😀

Lire la suite