Frites tricolores de pommes de terre, patates douces et panais au four

Des frites de 3 couleurs, 3 saveurs, mais toujours croustillantes et moelleuses, ça vous donne envie ? Mmh je vous comprends ! C’est exactement selon le même principe que mes frites légères au four que j’ai préparé ce trio coloré et gourmand.

On aurait pu ajouter du butternut ou d’autres légumes anciens, dans tous les cas, comptez environ 250 g crus par personne !

Frites tricolores de pommes de terre, patates douces et panais au four

Lire la suite

Publicités

Girly meringues zébrées au chocolat {sans œuf}

Après la mousse au chocolat vegan sans œuf réalisée à partir de blanc de pois chiches, j’ai profité des pois chiches de mon gobi chana masala, ou plutôt de leur jus de conservation, pour m’essayer cette fois aux meringues.

Si l’expérience des mousses avait fonctionné à merveille, les meringues ont fait flop… D’abord parfaitement craquantes (à tous points de vue), elles sont devenues molles et collantes après quelques heures. La raison m’échappe, question d’humidité peut-être ? Si ça vous est arrivé et que vous avez identifié le problème, ça m’intéresse ! En termes de goût, là encore la mousse était plus convaincante. On garde ici une petite note céréalière, pas désagréable mais assez superflue.

Girly meringues zébrées au chocolat vegan sans œuf

Pour la touche girly j’ai ajouté 2 pointes de colorant naturel carmin (en poudre). Et dans un excès de gourmandise, j’ai hachuré une partie des meringues au chocolat :-p

Lire la suite

Gobi chana masala {chou-fleur et pois chiches à l’indienne}

Le week-end dernier, quelqu’un de mon entourage m’a dit n’avoir rien compris à mon porridge de graines de chia. C’était pourtant français… Mouais enfin presque. Bref, pour ne pas susciter la même réaction aujourd’hui, je prends les devants et traduis de l’hindi gobi = chou-fleur, chana = pois chiches et masala = mélange (d’épices).

Maintenant que le décor est planté, laissez-moi vous dire que, comme souvent, j’ai improvisé ce plat au feeling et au gré des (in)disponibilités du placard. Par exemple, je n’avais pas envie de crème de coco (d’où la crème de riz), j’aurais pu ajouter 2 tomates (ce n’est vraiment pas la saison) et accompagner de riz basmati (j’avais du thaï)… Moralité ? Fiez-vous à votre humeur, avisez selon le stock et laissez-vous surprendre 😉 Question procédé, je me suis un peu inspirée du curry de chou-fleur de l’experte Beena Paradin sur Beendhi.

Gobi chana masala {chou-fleur et pois chiches à l’indienne}

Lire la suite

Porridge de graines de chia au cacao et coco

Une fois n’est pas coutume, je publie pas mal de sucré ces derniers temps… Parce qu’ici l’occasion fait le larron ! Si vous me suivez sur Facebook, vous avez vu passer cette vidéo. L’accroche « pour les amoureux de chocolat » + l’évidente simplicité de la recette = l’occasion pour moi de succomber (enfin) à la tendance des graines de chia.

La graine de chia, issue de la famille de la menthe, ressemble de loin à un grain de pavot. Consommée dès 3500 avant JC par les Aztèques et les Mayas (rien que ça) elle concentre plein de bonnes choses : protéines, fibres, antioxydants, oméga 3 et 6… Et une saveur assez neutre. Merci à Mély, du très beau blog Chaudron Pastel pour ces précieuses informations.

Comme l’avoine par exemple, les graines de chia se gonflent au contact du liquide (elles peuvent absorber 14x leur poids !)
Mon porridge a conservé une consistance assez liquide, contrairement à la fin du clip où il apparaît bien « klugg », si bien que le kiwi et le gingembre de ma présentation se sont avérés submersibles ! Réduisez la quantité de lait, quitte à y aller progressivement 😉

Porridge de graines de chia au cacao et coco

Lire la suite

Riz au fenouil et aux cacahuètes

Lorsque j’étais petite fille, j’avais tout un attirail de vaisselle miniature, de fruits et légumes en plastique, d’épicerie en carton, et même quelques coquillettes piquées à maman. J’ai passé un nombre incalculable d’heures à combiner le tout dans ma petite cuisine Smoby. Il y avait dans ma collection un légume vert, blanc, chevelu et non identifié. Je sais aujourd’hui qu’il s’agissait d’un fenouil, et bien qu’on n’en mangeait pas à la maison, je me rattrape depuis.

Cette nouvelle recette a germé dans ma tête avec une envie de cacahuètes. Grand bien m’en fasse ! Le goût anisé et plein de pep’s du fenouil s’est divinement marié à la cacahuète et au gingembre. Cette assiette rafraîchissante de nouveauté est délicieusement gourmande. Je l’ai dégustée en plat unique, mais elle accompagnerait parfaitement un poisson blanc. En accompagnement, les proportions colleraient plutôt pour 4.

Riz au fenouil et aux cacahuètes

Lire la suite

Honneur aux lecteurs du (presque) blog #2

Depuis la 1ère mise à l’honneur des lecteurs du (presque) blog en novembre dernier, vous avez été quelques uns à me renvoyer vos chefs-d’œuvre, comme autant de preuves en image que mes petites recettes vous ont inspirées.

Ces recettes sont un peu comme des bouteilles que je lance à la mer internet… Constater que vous les saisissez et vous les appropriez m’épate et me réjouis à la fois ! Alors un grand merci pour vos messages retour et vos photos. Un grand merci aussi à vous qui êtes de plus en plus nombreux à me suivre ici et sur la page Facebook du (presque) blog 😀

Commençons ce petit inventaire illustré par la délicieuse soupe à tendance thaïe aux vermicelles et crevettes préparée par J. pour se réchauffer un jour de gros rhume.

Délicieuse soupe à tendance thaïe aux vermicelles et crevettes

Lire la suite

Poires pochées au vin aphrodisiaque

La Saint-Valentin, sur (Presque) bonne à marier, on n’en a rien à carrer on ne se sent pas vraiment concernée. Mais avouez que c’est difficile de passer à côté ! J’avais dans l’idée de confectionner de petits biscuits avec l’inscription « Un jour mon prince viendra » mais vu mon boycott des princes de certains ingrédients, j’ai remis ce projet à plus tard. À la place, je vous ai concocté un dessert élégant et léger, pour frétiller en toute liberté.

C’est un couple d’amis qui m’a fait goûter à ce grand classique. La recette est tirée de la collection « Pour les Nuls » mais a été totalement remastérisée (la version originale préconisait de pocher les poires dans un sirop à base de jus d’orange et de rhum). Cette adaptation au vin aphrodisiaque est une idée épicée de F. On l’en remercie parce que c’est su-ccu-lent !

Comme pour le vin chaud, on ne choisit pas une piquette, mais pas un grand cru non plus. C’est ici un Pays d’Oc (Cabernet Sauvignon) à 13,5 % d’alcool. Côté poires, le livre conseillait des Bosc, je n’ai trouvé que des Conférence qui se sont avérées un peu trop fermes. Si vous adaptez les quantités, veillez à conserver la proportion 1 volume de sucre pour 3 volumes de vin. En avant !

Poires pochées au vin aphrodisiaque

Lire la suite