Cocktail mimosa twisté à la clémentine et au Grand Marnier

Mimosa, c’est la fille le fils de Popeye. Mais c’est aussi un célèbre cocktail à base de champagne, de jus d’orange et de Cointreau. Si je ne suis habituellement pas fan des cocktails à base de champagne, parce que j’aime vraiment les bulles et qu’elles se suffisent à elles-mêmes, la trempette de mes tiramisu au pain d’épices m’a définitivement convaincue d’essayer de twister ce bon vieux mimosa (vieux parce qu’il remonterait à 1925 d’après eux), que je n’avais jamais goûté.

Truc rigolo, j’ai voulu checker les proportions dans mon petit guide Marabout des cocktails, une édition de 1960 ! Ma bibliothèque recèle des collectors, et celui-ci ferait le bonheur de Don Draper 😀 Bref, le seul mimosa connu au bataillon n’a strictement rien à voir : vermouth, gin, Vieille Cure et zestes de citron. J’ai dû googler « Vieille Cure » pour comprendre. Quant aux boissons répertoriées à base de champagne, aucune trace de jus d’orange… #%&@£§!

Cocktail Mimosa twisté à la clémentine et au Grand Marnier

Plutôt que du champagne, j’ai débouché une bouteille de mon fidèle crémant luxembourgeois. Et puisque c’est de saison, sachez que cette coupette accompagne très bien ma galette des rois à la frangipane !

Lire la suite

Tiramisu au pain d’épices et clémentines

Dernière gourmandise de fin d’année, et non des moindres, avant d’attaquer la galette ! Chargée d’apporter le dessert au réveillon du nouvel an, je voulais quelque chose de frais et dans l’esprit des fêtes. Venant tout juste d’éprouver mon super pain d’épices maison et le panier bio de la semaine débordant de clémentines… Épices et clémentines ont passé le casting du dessert avec succès !

Pour associer les 2, j’ai trouvé l’inspiration sur le blog Papilles et pupilles, dont je n’ai quasi pas modifié la recette. J’ai juste augmenté les proportions. Quel délice ! Dégustés peu de temps après minuit, ces merveilleux petits tiramisu nous ont fait glisser tout en douceur et en gourmandise dans la nouvelle année… Alors même s’ils sont un peu longs à préparer (surtout si on fait son pain d’épices), ça vaut tellement le coup ! Les tiramisu se préparant à l’avance, au mieux la veille, il suffit de s’organiser un peu. Pour ma part : le pain d’épices à J-2, le tiramisu à J-1, quant au jour J, il n’y avait plus qu’à fêter 😉

Tiramisu au pain d’épices et clémentines

Lire la suite

Palets de dame {biscuits rhum raisins}

On poursuit le marathon des petits gâteaux de Noël avec des palets de dame… Bien qu’ils ne soient pas particulièrement associés aux fêtes, maman en faisait chaque année en plus de ses incontournables spritz et sablés. Si je n’appréciais guère les raisins imbibés de rhum à l’époque, je suis entre temps devenue totalement dingue de glace rhum raisin -et de pâtisserie au rhum, d’ailleurs.

La recette est tirée de notre bible familiale, j’ai nommé le très jaune Je sais cuisiner de Ginette Mathiot. Les palets de dame sont moelleux et super rapides à faire, aussi bien avant les fêtes qu’au cours de l’année pour l’heure du thé 😉

Palets de dame biscuits rhum raisins secs

Lire la suite

Gâteau ardéchois à la crème de marrons

Des marrons, je peux en manger à toutes les saisons. Mais ne sont-ils pas encore meilleurs à l’approche des fêtes ? Servis dans la dinde la porcelaine des grands jours, dans un cornet de papier journal qui brûle les doigts, ou encore les glacés qui collent aux doigts, J’A-DORE !

Raffolant par ailleurs d’une touche de rhum dans les pâtisseries (ça m’est venu sur le tard, mais je rattrape mon retard !) la 1ère fois que maman a testé cette recette d’une copine… Jackpot ! Le gâteau ardéchois a directement fait son entrée dans les incontournables de la famille.

Gâteau ardéchois à la crème de marrons

Notez bien que pour la choco-addict que je suis, ce n’est pas rien de dire tant de bien d’un gâteau dépourvu de chocolat… C’est qu’il est divinement gourmand et si simple à faire… Suivez le guide !

Lire la suite

Poires pochées au vin aphrodisiaque

La Saint-Valentin, sur (Presque) bonne à marier, on n’en a rien à carrer on ne se sent pas vraiment concernée. Mais avouez que c’est difficile de passer à côté ! J’avais dans l’idée de confectionner de petits biscuits avec l’inscription « Un jour mon prince viendra » mais vu mon boycott des princes de certains ingrédients, j’ai remis ce projet à plus tard. À la place, je vous ai concocté un dessert élégant et léger, pour frétiller en toute liberté.

C’est un couple d’amis qui m’a fait goûter à ce grand classique. La recette est tirée de la collection « Pour les Nuls » mais a été totalement remastérisée (la version originale préconisait de pocher les poires dans un sirop à base de jus d’orange et de rhum). Cette adaptation au vin aphrodisiaque est une idée épicée de F. On l’en remercie parce que c’est su-ccu-lent !

Comme pour le vin chaud, on ne choisit pas une piquette, mais pas un grand cru non plus. C’est ici un Pays d’Oc (Cabernet Sauvignon) à 13,5 % d’alcool. Côté poires, le livre conseillait des Bosc, je n’ai trouvé que des Conférence qui se sont avérées un peu trop fermes. Si vous adaptez les quantités, veillez à conserver la proportion 1 volume de sucre pour 3 volumes de vin. En avant !

Poires pochées au vin aphrodisiaque

Lire la suite

Cocktail rhum ananas passion et touche banane

On m’a récemment fait remarquer que le (presque) blog manquait de… Cocktails ! Ça n’a fait ni une ni deux, me voici à rectifier le tir !

Parce qu’en matière de cocktails, il n’y a que le rhum qui m’aille, je vous propose cette boisson fruitée, sucrée et acidulée aux notes exotiques. Je trouve le jus de fruit de la passion et le sirop de banane verte (petite bouteille) en grande surface. À défaut, pensez au jus de mangue et au jus de banane auquel vous pourrez ajouter un peu de sucre de canne liquide.

Cocktail rhum ananas passion et touche banane

Lire la suite

Délicieux vin chaud

Pour atterrir en douceur des festivités de Noël, pourquoi ne pas s’accorder un bon goûter au vin chaud ? Il n’a pas encore fait grand froid cette saison, mais que la douceur ambiante ne nous empêche pas de nous réchauffer ! Cette recette remporte un grand succès à chaque fois, même lors d’un marché de Noël, où mes compères et moi avons préparé et fièrement vendu 30 litres de vin chaud en quelques heures !

On ne prend pas de la piquette, mais pas un grand cru non plus. C’est ici un vin du bordelais à 12 % d’alcool. Plus on lui laisse le temps de mijoter, meilleur il est : les épices infusent, les saveurs se mêlent et le vin devient très légèrement sirupeux. Il est possible de le préparer à l’avance, il se conservera une bonne semaine dans une bouteille fermée au réfrigérateur. Le vin peut ainsi être réchauffé au dernier moment et à la demande, mais toujours avec modération 😉

Délicieux vin chaud

Lire la suite