Gratin de butternut à la sauge

J’espère que vous avez passé de très belles fêtes et que vous avez profité de la magie de fin d’année ! Nom-de-code-chéri, Mini-biscuit et moi-même avons célébré en famille, comme toujours entre nos 3 pays. De tous ces déplacements, nous sommes rentrés les bras chargés de cadeaux, certes, mais aussi de courges du jardin, car les mamies jardinières sont toujours aussi prolifiques 🙂

Pour préparer ces petites butternut de façon un peu différente et originale, j’ai craqué sur cette recette de gratin du blog Chez Becky et Liz. Ce blog français est totalement dédié à la cuisine britannique et propose même des conseils pour voyager au Royaume-Uni. Au final, je ne sais pas ce que ce gratin a de particulièrement British, mais QU’IL EST BON !!! Je suis très heureuse de débuter l’année avec une recette aussi exquise et j’espère qu’elle augure une année délicieuse. Il est d’ailleurs grand temps pour moi de vous souhaiter…

une merveilleuse année 2019, une excellente santé, du bonheur
et beaucoup de bons petits plats à partager avec ceux que vous aimez ♥

Gratin de butternut à la sauge

Dans sa recette, Hélène (française mariée à un anglais) utilise évidemment du cheddar, je l’ai remplacé par du Comté. Mais surtout, sa recette comportait à l’origine de la la moutarde à l’ancienne, mais étourdie que je suis, j’ai tout bonnement oublié de l’ajouter !!! Le gratin s’est avéré vraiment parfait sans, très fin et ultra parfumé avec la sauge. Mais je le referai avec la moutarde pour goûter la différence et vous dirai… En attendant, faites comme ça vous chante 😉

Lire la suite

Publicités

Spätzle aux champignons

Saviez-vous que les champignons, en plus d’être très bons, sont une très bonne source de protéines végétales ? Top dans le cadre d’un régime végétarien. Pourtant, je trouve qu’on les prépare trop souvent avec de la crème ou de la béchamel… Des LITRES de crème ou de béchamel ! De temps en temps, c’est excellent (visez un peu mon mac’ and cheese aux champignons) mais pas toujours diététique… Alors lorsque Marie, du blog Not parisienne a publié sa recette de sauce aux champignons, j’ai bondi sur l’occasion ! Du bouillon, de la « crème » de soja et un peu de Maïzena pour lier, il fallait que j’essaye. C’est chose faite, sur des spätzle, parce qu’ils s’y prêtent merveilleusement et sont bien de chez moi 😉

Au final, cette sauce est effectivement plus light qu’à base de crème fraîche mais tout aussi liée. Comme on ne lésine pas sur la quantité de bouillon (contrairement à la quantité de crème), elle est disponible à profusion et très parfumée !

Spätzles aux champignons

Si vous ne connaissez pas encore le blog Not parisienne, allez vite y faire un tour. Car Marie (qui n’est donc pas parisienne mais Ch’ti) est bien la seule blogueuse que je connaisse qui nous fasse autant voyager. Que vous cherchiez une recette roumaine, équatorienne ou nigérienne, vous la trouverez dans sa cuisine colorée et généreuse !

Lire la suite

Mac’ and cheese aux champignons

Que tout le monde se rassure ! Mac’ and cheese, c’est l’abréviation de macaroni and cheese, rien à voir donc avec un certain M jaune sur fond vert… Il semblerait que ce soit LE plat de référence des petits américains, au même titre qu’un fidèle jambon-coquillettes en France.

Pour y goûter, je me suis inspirée de la recette du très british Jamie Oliver (d’où la très british Worcestershire sauce). J’apprécie sa simplicité, et ses plats sont généralement très savoureux. Mon impression se confirme une nouvelle fois ici. Ce mac’ and cheese est onctueux, parfumé et très réconfortant, surtout par une journée gris souris. Dans sa recette, Jamie utilise des tomates et du cheddar, mais question de saison et de culture, je les ai remplacé par des champignons (qui se fondent à merveille dans une béchamel) et du pecorino.

Mac’ and cheese d'inspiration Jamie Oliver

Comme le dit très bien Jamie, le mac’ and cheese ne remporte clairement pas la palme nutritionnelle… Mais accompagnez-le d’une belle feuille de salade et vous culpabiliserez déjà moins 😉

Lire la suite

Rôti de porc aux pruneaux {d’inspiration Julie Andrieu}

Cette recette, je la tiens du livre « La cuisine de Julie » qui doit être l’un de mes 1ers livres de cuisine. Voyez comme Julie est jeune sur la couverture (pas qu’elle soit vieille maintenant, je la trouve toujours aussi pimpante !) c’est dire le temps depuis lequel j’éprouve ce fidèle rôti de porc aux pruneaux sur un tas de grandes tablées !

Moi qui cuisine habituellement très peu de viande, ce plat figure parmi mes classiques quand je reçois du monde. Pourquoi ? D’abord parce qu’il est excellent ! Accompagné de spätzles poêlés ou d’une purée de pommes de terre maison (dans lesquels la sauce fait merveille) ce plat chaleureux rencontre toujours un franc succès. Ensuite parce que question pratique, on fait rarement plus commode… La cocotte peut s’oublier sur le feu ralenti toute la matinée, ou encore mieux, on la prépare la veille. Le rôti réchauffé le lendemain est encore meilleur, la sauce encore plus sirupeuse et parfumée.

Rôti de porc aux oignons et aux pruneaux de Julie Andrieu

Lire la suite

Endives caramélisées et polenta crémeuse aux herbes, citron et pecorino

J’adore la polenta, elle est pourtant injustement représentée sur le (presque) blog. J’en fais souvent, car elle permet de varier facilement les accompagnements tout en étant à la fois gourmande, nutritive et saine. La saison des endives démarrant, j’ai pensé que la polenta adoucirait à merveille leur petite amertume.

En cherchant des idées recettes sur internet, je suis tombée sur une émission culinaire diffusée dans mon petit pays : « Theresa, Freed um Kachen » sur RTL Télé Lëtzebuerg ! L’occasion était trop belle, d’adresser un clin d’œil à mon pays d’accueil, de goûter à cette recette qui m’avait l’air succulente, et de découvrir le très joli blog Theresas Küche de la présentatrice Theresa Baumgärtner, une allemande installée au Luxembourg (mais qui semble avoir la bougeotte). Rassurez-vous, son blog est aussi traduit en français !

Endives caramélisées et polenta crémeuse aux herbes, citron et pecorino

J’ai légèrement adapté la recette de Theresa : j’ai fait l’impasse sur les graines de grenade, remplacé le thym par de la livèche et je n’ai utilisé que du pecorino, pas de parmesan. UN RÉ-GAL !!! Je me suis littéralement goinfrée, Nom-de-code-chéri a beaucoup aimé aussi, si bien qu’on a tout dévoré, alors que j’espérais sauver une portion dans un tupp’

Lire la suite

Tarte à l’oignon

Les températures ont plongé du jour au lendemain, les journées raccourcissent à vu d’œil, l’automne est bien là. Or j’ai toujours aimé les quiches et tartes salées pour réchauffer les soirées frisquettes. La simple idée d’allumer le four me soulage déjà !

Dans ce cas, la tarte à l’oignon, savoureuse spécialité alsacienne, est toute indiquée. Seul bémol, aussi délicieuse soit-elle, gardez en tête que cette tarte présente 2 dommages collatéraux :

1. Elle est à pleurer, littéralement. Petite fille j’avais cependant trouver la parade. J’aidais maman à peler et à couper les oignons avec mes lunettes de ski vissées sur le nez. Comme j’ai toujours détesté skier, mes lunettes ont au moins été utiles à quelque chose 😀

2. Évitez ce plat la veille d’un rencard ou d’un entretien important 😉

Tarte à l'oignon

En Alsace, la tarte à l’oignon est servie comme entrée, mais accompagnée d’une bonne salade, elle est parfaite au dîner.

Lire la suite

Tatin de tomates au vinaigre balsamique

En renversant leur tarte aux pommes, les sœurs Tatin ne se doutaient pas 1/ qu’elles venaient de créer un succulent dessert caramélisé qui traverserait les âges et 2/ que ce dessert serait ensuite détourné en tarte salée. S’il est pourtant un plat efficace, c’est bien le Tatin de tomates ! Nom-de-code-chéri et moi-même avons dégommé la tarte entière à nous 2… « C’est addictif » a-t-il dit et c’est bien vrai.

Pour cette recette, je me suis inspirée des blogs Mamou and Co et À la table de Gaëlle. Il semble que, chez l’une comme chez l’autre, tout le monde se soit léché les doigts 😉

Tatin de tomates au vinaigre balsamique

Corinne et Gaëlle emploient chacune 6 tomates moyennes dans une moule à manqué de 22 cm de diamètre. Je n’ai pas de « tomates moyennes » bien calibrées mais plein de variétés, de forme, de couleurs et de tailles différentes, en provenance directe du potager de belle-maman. J’ai donc utilisé 12 tomates dans un plat de 27 cm de diamètre. Mes tomates n’étant pas bien grosses, elles sont passées dans un moule à tarte.

Lire la suite