Terrine de lentilles corail et châtaignes aux pruneaux {vegan}

Et nous voici déjà en décembre, le 1er dimanche de l’avent. À l’instant où je vous écris, il neige au-dehors et dans ma petite ville, le cortège de Saint-Nicolas s’apprête à prendre son départ. Il rejoindra tout à l’heure notre superbe marché de Noël, où j’ai déjà eu la chance d’aller 2x cette année. Je crois que le décor de fin d’année est irrémédiablement planté, et qu’il est temps de partager des recettes de fêtes sur le (presque) blog !

J’ouvre les festivités avec cette très belle terrine vegan, tellement appétissante que même les amateurs de foie gras auront plaisir à y goûter. Et l’un n’empêche pas l’autre ! Pour la réaliser, je me suis inspirée de la recette du blog Green Cuisine. Britt s’est interrompue de poster en 2015 et c’est bien dommage ! Car la famille a vraiment apprécié cette belle terrine, comme « une vraie », bien qu’elle n’ait rien de faux, on est d’accord… Seul bémol, on l’a trouvée un peu sèche. Je vous conseille alors d’essayer de réduire un peu la quantité de marrons / d’augmenter la quantité de lentilles, sinon d’intercaler plus de pruneaux, voire d’en faire 2 couches aux 2 tiers. Dans tous les cas, on a particulièrement aimé l’accompagner de confit d’oignons rouges et de confit de figues, là, c’est chacun son camp !

Terrine vegan de lentilles corail aux pruneaux et châtaignes

Veillez à préparer la terrine 24 à 48h à l’avance, de 1. ça facilite l’organisation et de 2. les saveurs se développeront, elle n’en sera que meilleure !

Au marché
Pour 4 personnes :
– 250 g de lentilles corail
– 150 g de marrons entiers cuits
– 100 g de pruneaux dénoyautés
– 40 g pistaches non salées, décortiquées
– 25 g de Maïzena ou fécule de pomme de terre
– 3 échalotes
– 4-5 CS de cognac
– 4 feuilles de laurier
– 1 petite CC de thym
– 1 petite CC de quatre épices
– du sel et du piment d’Espelette, ou du poivre à défaut
– 1 CS d’huile pour le moule + 1 CS pour la cuisson

À la cuisine
On commence par cuire les lentilles corail dans 50 cl d’eau salée avec les feuilles de laurier, départ eau froide. On cuit à petit bouillon en surveillant que ça n’attache pas jusqu’à disparition de l’eau, c’est-à-dire 10 à 15 minutes après le début de l’ébullition. On retire les feuilles de laurier.

On émince grossièrement les échalotes, on les poêle légèrement dans 1 CS d’huile d’olive. Cette étape n’était pas dans la recette initiale mais les échalotes crues m’ont personnellement dérangée.

On préchauffe notre four à 180°c.

On hache grossièrement les marrons, on les ajoute avec les échalotes dorées aux lentilles, on mixe au mixeur plongeant (ou dans le bol d’un mixer).

On ajoute la Maïzena, les pistaches concassées, l’assaisonnement (thym, quatre épices, sel, piment d’Espelette ou poivre) et le cognac, on mélange bien. On goûte et on adapte à notre goût.

Dans un moule à cake légèrement huilé*, ou dans une terrine, on verse la moitié de la préparation. On la tasse légèrement et on égalise la surface à la spatule ou avec le dos d’une cuillère. On dispose ici les pruneaux coupés en 2, plutôt au centre (on évite les bords). On couvre avec le reste de la préparation, idem que pour le 1er étage, on tasse puis on égalise la surface.

On enfourne pour 25 minutes. À la sortie du four, on laisser tempérer avant de couvrir pour placer au frais.

* J’avais mis un rectangle de papier sulfurisé au fond de mon moule, au-caz’où-pour-éviter-les-cata… C’est ce qui a marqué ces stries sur le dessus de ma terrine et c’était parfaitement inutile !

Terrine vegan de lentilles corail aux pruneaux et châtaignes

Pensez à proposer un confit d’oignons rouges et/ou un confit de figues pour l’accompagner !

Terrine vegan de lentilles corail aux pruneaux et châtaignes

Ne perdez plus une miette du (presque) blog ! Recevez toutes mes recettes de fête par mail en vous inscrivant en haut à droite de cette page et suivez-moi sur Instagram, Facebook, Pinterest et Recettes de cuisine !

2 réflexions sur “Terrine de lentilles corail et châtaignes aux pruneaux {vegan}

    • J’ai envie de dire… impossible de satisfaire tout le monde ! Surtout lorsque la famille est nombreuse, à tendance plutôt viandarde (papa, si tu nous lis 🙋🏻‍♀️) L’idéal est de préparer une version carnée et une version végé, ainsi tout le monde y trouve son compte (mais les versions végé suscitent de plus en plus l’attention de ceux qui s’en moquaient, et ça c’est top ! Bisous Marie !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s