Tartare de Saint-Jacques, mangue et avocat

Si plus jeune j’avais du mal avec le cru, je n’ai aujourd’hui plus de limite en matière de carpaccios et de tartares, de viande et de poisson. Mes dernières réticences sont récemment tombées, alors que je cédai à l’appel des sashimis. Ce que j’apprécie globalement dans le cru, c’est son extrême finesse.

De la « finesse ». Le mot est bien choisi pour parler du tartare d’aujourd’hui. La Saint-Jacques est LE mollusque raffiné. Avec la mangue et l’avocat, association qui me trottait dans la tête depuis longtemps, l’alliance de saveurs et de textures est top. Les couleurs auraient pu être un peu plus chamarrées, mais à défaut d’en prendre plein les yeux, j’en ai pris plein le palais 😉

J’ai trouvé des noix sans corail. Si les vôtres en ont, demandez à votre poissonnier si vous pouvez les congeler, ils seront parfait pour donner consistance et couleur à une sauce de poisson. Si vous prenez des Saint-Jacques surgelées, décongelez-lès dans un bain de lait. D’autres conseils pour bien les choisir et les préparer sur le célèbre blog Papilles et pupilles.

Tartare de saint-jacques, mangue et avocat

J’ai servi ce tartare en plat. On peut réduire les quantités pour une entrée, voire le présenter en cuillères apéritives.

Lire la suite

Publicités