Ma pâte feuilletée maison

Laissez tomber vos appréhensions, la pâte feuilletée n’est pas compliquée à faire, il faut juste avoir un peu de temps devant soi ! Un peu de temps que l’on peut aussi employer à autre chose, puisqu’il s’agit surtout de temps de pose à respecter.

La recette vient de ma bible en cuisine, le très célèbre Je sais cuisiner de Ginette Mathiot, dont l’édition originale remonte à 1932. Ce livre de référence se lègue souvent de génération en génération. C’est le cas chez moi puisque mon exemplaire, imprimé l’année de ma naissance, me vient de ma grand-mère. Visez un peu la couverture vintage ! 🙂

Notre amie Ginette précise que la quantité de beurre peut égaler celle de farine ou descendre jusqu’au tiers de celle-ci… Exactement le genre de conseil que j’adore dans ce bouquin, car libre à nous de placer le curseur quelque part entre light et fat. Ginette coupe la poire en 2 avec 100 g de beurre, je me limite à 70 g. Elle préconise également de travailler au frais, avec un beurre de même consistance que la pâte. Après plusieurs tests, je préfère le laisser ramollir à l’avance.

Ma pâte feuilletée maison

{Edit : ma pâte n’a pas été une franche réussite cette fois… J’ai scrupuleusement suivi la recette de Ginette mais elle n’a pas feuilleté. Je vais me remettre à l’ouvrage et essayer de comprendre ce qui a pu se passer.}

Au marché
– 200 g de farine
– 70 g de beurre
– 10 cl d’eau
– 1 CC rase de sel

À la cuisine
On dissout le sel dans l’eau. Dans le bol du robot, on forme une boule de pâte « lisse, élastique et ferme » en pétrissant la farine et l’eau salée. Comme pour la pâte brisée, il se peut qu’en fonction de la farine (plus ou moins sèche) il faille ajuster la quantité d’eau.

On farine un plan de travail sur lequel on abaisse cette pâte en formant une bande rectangulaire d’environ 5 mm d’épaisseur. On dépose le beurre en parcelles sur une surface carrée au milieu de la bande de pâte, que l’on couvre en rabattant les 2 côtés. Regardez le dessin, ce sera beaucoup plus clair ! On place au frigo pour 10 minutes.

Ma pâte feuilletée maison

Après le temps de pose au frais, on étale notre carré en une nouvelle bande rectangulaire de 5 mm d’épaisseur, sans laisser échapper le beurre et en partant dans le sens contraire au pliage précédent. On replie en 3 et on laisse poser au frigo 15 minutes. Cette opération s’appelle un « tour », qu’il faut reproduire au minimum 6 fois  (je vous conseille de noter à combien vous êtes !) en respectant les ¼ d’heure de pose. C’est ce qui fait que c’est long, mais pas bien compliqué vous voyez 😉

Après le 6ème tour, la pâte est prête, par exemple pour préparer la galette des rois. Elle se conserve aussi plusieurs jours enveloppée au frigo ou se congèle très bien.

Ma pâte feuilletée maison

Publicités

2 réflexions sur “Ma pâte feuilletée maison

  1. Je rêve de faire ma pâte feuilletée maison c’est un de mes objectifs!!! J’aurais du le mettre dans ma liste de résolutions 2016 😉
    Il me tarde de voir les réalisations que tu vas faire avec!
    Bonne année 2016 à toi aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s