Mes 10 façons d’aborder les fêtes (pour me faire du bien)

Dans ma contrée, comme dans les pays voisins entre lesquels je navigue, on fête aujourd’hui la Saint-Nicolas. La tradition veut que Saint-Nicolas et son âne viennent distribuer aux enfants sages des friandises (pain d’épices en tête !) et des cadeaux. Ça vous rappelle quelque chose ? Oui mais ce jour-là, les moins sages reçoivent la visite du Père Fouettard, un barbu nettement plus flippant que celui auquel vous pensez ! Dans certaines familles, la Saint-Nicolas est même davantage célébrée que Noël.

Le (presque blog à l'heure de Noël)

Voici la parfaite entrée en matière pour aborder la question des fêtes. Vous l’aurez compris, nous ne cuisinerons pas ensemble aujourd’hui. J’aimerais exceptionnellement partager avec vous un peu de mon esprit de Noël, parenthèse magique que l’on peut idéalement consacrer à son mieux-être et à celui des siens. Ce sont mes 10 façons de vivre les fêtes ou les 10 raisons qui font que chaque année, je les attends avec impatience. Elles n’engagent que moi, mais je serais ravie que vous trouviez parmi mes idées quelques ficelles à reprendre à votre compte 😉

1/ Instaurer un rituel
Avouons-le, cette période de l’année est un éternel recommencement : la chasse aux cadeaux, l’élaboration du menu, le sapin… Mais quel bonheur de redécouvrir nos décorations précautionneusement emballées 1 an plus tôt, ou de regoûter à la sempiternelle bûche de Tati Monique. Plus que de vieilles habitudes, le cérémonial des fêtes en fait un temps à part, en rupture totale avec le quotidien. Et c’est rassurant, de savoir que parfois le manège ralentis. On peut en plus marquer le coup avec un petit rituel rien qu’à nous, même tout simple. Le plus important, c’est qu’il signifie quelque chose à nos yeux. J’ose vous le dire ? Je regarde tous les ans Love Actually… Humour anglais + romance + Christmas is all around = je suis officiellement dans le bain de Noël !

2/ Retrouver son âme d’enfant
Vous les voyez bien, toutes ces étoiles briller dans les yeux des enfants ? Pourquoi on s’en priverait ?! Cette magie on veut la vivre aussi ! À travers eux, bien sûr, mais aussi en sachant s’émerveiller, en se laissant emporter par nos bonnes émotions (en oubliant un peu les autres, voir point suivant !) et en s’autorisant à rêver en grand. Parfois, pour en prendre plein les yeux, il suffit seulement de les ouvrir. D’ailleurs, avez-vous remarqué qu’avec toutes ces illuminations, nos villes ressemblent à un décor de conte de fées ? Rien que ça et mes pupilles pétillent.

3/ Laisser couler
S’il y a bien un moment pour lâcher prise, c’est entre les fêtes ! J’ai peut-être facile à dire alors que je suis chaque année en congés forcés. Quand bien même, c’est officiellement la trêve des confiseurs, le moment de se la jouer cool. Plus facile à dire qu’à faire, lorsqu’on est coincé(e) dans un grand magasin à la veille de Noël. Rappelons-nous alors comme un sourire peut débloquer nombre de tensions. Alors on respire, on se détend et on s’accroche un sourire intérieur. Nos soucis et nos crispations, on les retrouvera éventuellement en janvier, mais pour l’heure, on débranche.

Le (presque blog à l'heure de Noël)

4/ Se ressourcer
On l’a dit, la période entre Noël et nouvel an est une parenthèse un peu hors du temps. Le moment idéal, quand notre activité le permet, pour marquer une pause, reprendre son souffle, déconnecter. C’est l’occasion de s’accorder un moment rien qu’à soi, disons une journée pour se poser, ne rien programmer, aucun impératif, juste le plaisir de l’instant présent. Comme un cadeau à nous-même. Chacun improvisera selon ses affinités la façon d’employer au mieux ce temps (un bon film dans les couvertures ou les 2 pieds dans la neige et la truffe au vent…) Quoi qu’il en soit, ce repli sur soi étant propice à l’introspection, on saute au point suivant !

5/ Faire le bilan
Quel meilleur moment pour faire le point sur l’année écoulée et jeter les jalons de la suivante ? J’adore l’idée que chaque nouvelle année est comme une page blanche à écrire, tout redevient possible, tous les rêves sont permis. Profitons que le monde ralenti pour prendre un peu de recul. Ça vaut même le coup de formaliser un petit bilan par écrit, griffonner quelques constats et objectifs sur lesquels on pourra revenir. Ma rock star de la psychologie positive, Florence Servan-Schreiber, propose ces questions : qu’ai-je accompli cette année ? Quels ont été mes bonheurs et mes déceptions ? Qu’ai-je appris ? Quels bonheurs j’attends de 2016 ? Ne soyons pas trop dur(e)s envers nous-même et pas trop exigeant(e)s. C’est en fixant des objectifs réalistes et tournés vers notre plaisir qu’on se donne les moyens de les atteindre. Ce qui nous donnera confiance pour en fixer d’autres, un peu plus hauts.

Le (presque blog à l'heure de Noël)

6/ S’entourer des êtres chers
Qu’il s’agisse de famille ou d’amis, les fêtes sont propices aux rapprochements et aux retrouvailles. Profitons de ce temps passé avec nos proches pour leur accorder toute notre attention, les écouter, et échanger. Vraiment, pas seulement sur la cuisson de la dinde. Parce qu’ils sont ce qu’on a de plus précieux.

7/ Être bienveillant pour soi et pour les autres
Faire des fêtes un moment pour soi et pour ceux qu’on aime, c’est aussi accepter de laisser retomber un peu la pression, de ne pas être dans la performance ou la démonstration. A priori nos proches nous aiment pour ce que nous sommes et inversement. Inutile d’en faire des maxi-tonnes avec cette dinde, le plus important c’est d’être ensemble.

Le (presque blog à l'heure de Noël)

8/ Sortir trinquer (avec modération)
Allé zou, que ce soit à la sortie du bureau avec les collègues, ou plus tard avec les z’amis, savourons le plaisir de se retrouver autour d’un vin chaud (ou d’un chocolat) au marché de Noël ! J’ai la chance d’habiter une région où les chalets enneigés de flocons cotonneux fleurissent à chaque coin de rue dès novembre. C’est convivial, ça réchauffe et chacun y trouve son compte : les uns s’enfileront une douzaine d’huîtres, les autres une raclette, et moi une paire de gromperekichelcher. Et une gaufre. Et une crêpe. Au chocolat.

9/ Soigner sa bande son
De Frank Sinatra à Abba, de Bing Crosby à Elvis, ils se sont tous collés à l’exercice des chants de Noël. Avec plus ou moins de talent, plus ou moins de goût, mais que l’on soit plutôt tradi ou plutôt punk, il y en a pour tout le monde. Et celui-ci, le plus 80’s de tous, c’est cadeau 😉

10/ Se régaler
Évidemment ! Comment parler des fêtes de fin d’année sans parler des plaisirs de la table ? On reste sur un (presque) blog de cuisine. Hormis les banquets familiaux et les mets sophistiqués, la saison est aussi l’occasion de plaisirs simples. Un bon chocolat chaud maison avec une pincée de cannelle, des Schoko Lebkuchen ou un Mannele tartiné de confiot’ valent tout l’or du monde.

Au final, même si dans la vraie vie il y a des Larsen et des disques rayés, un sourire intérieur, un peu de vin chaud, de bonne volonté et de Sinatra peuvent aider 😉 Que vos fêtes soient belles !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s