Pâte à galettes de sarrasin

[J’ai depuis republié une autre recette de pâte à galettes de sarrasin plus fluide, avec œuf ;-)]

Bientôt la Chandeleur, l’une des fêtes chaudes à mon cœur 🙂 À défaut de pouvoir faire sauter mes crêpes cette année (trop de lait, d’œuf et de gluten, mais tellement parfaites que je vous les ferai un jour) et encore un brin sceptique pour expérimenter des crêpes « sans » (bien que je croie maintenant tenir une recette valable), je me suis essayée aux galettes de sarrasin pour la 1ère fois. En plus de leur caractère bien trempé, elles ont l’extrême avantage d’être naturellement sans lait, sans œufs et sans gluten.

Pour cette 1ère sous vos yeux, j’ai d’abord parcouru quelques recettes et oh misère ! Un œuf… Heureusement, quelques clics plus tard, Miss Cook’ sans gluten et sa belle-famille bretonne ont confirmé ce que je pensais : les galettes de sarrasin se composent uniquement de farine de blé noir, d’eau et de sel. Ouf ! Alors bien qu’étant tout à fait de l’autre bord, j’espère faire honneur à mes compatriotes bretons 😉

Pâte à galettes de sarrasin

Lire la suite

Ma pâte feuilletée maison

Laissez tomber vos appréhensions, la pâte feuilletée n’est pas compliquée à faire, il faut juste avoir un peu de temps devant soi ! Un peu de temps que l’on peut aussi employer à autre chose, puisqu’il s’agit surtout de temps de pose à respecter.

La recette vient de ma bible en cuisine, le très célèbre Je sais cuisiner de Ginette Mathiot, dont l’édition originale remonte à 1932. Ce livre de référence se lègue souvent de génération en génération. C’est le cas chez moi puisque mon exemplaire, imprimé l’année de ma naissance, me vient de ma grand-mère. Visez un peu la couverture vintage ! 🙂

Notre amie Ginette précise que la quantité de beurre peut égaler celle de farine ou descendre jusqu’au tiers de celle-ci… Exactement le genre de conseil que j’adore dans ce bouquin, car libre à nous de placer le curseur quelque part entre light et fat. Ginette coupe la poire en 2 avec 100 g de beurre, je me limite à 70 g. Elle préconise également de travailler au frais, avec un beurre de même consistance que la pâte. Après plusieurs tests, je préfère le laisser ramollir à l’avance.

Ma pâte feuilletée maison

{Edit : ma pâte n’a pas été une franche réussite cette fois… J’ai scrupuleusement suivi la recette de Ginette mais elle n’a pas feuilleté. Je vais me remettre à l’ouvrage et essayer de comprendre ce qui a pu se passer.}

Lire la suite

Ma pâte brisée maison

Ce que j’aime particulièrement en faisant mes pâtes maison, c’est qu’en plus d’être excellentes (fines, légères, croustillantes…) je sais exactement ce qu’il y a dedans. Que des bonnes choses, que l’essentiel : pas de graisses étranges, pas de conservateurs, de colorants, de sucre, pas trop de sel… Aucun superflu, mais tout mon amour 🙂

Grande fan de quiches et tartes salées, je n’ai plus acheté de « prêt-à-dérouler » depuis près de 2 ans. Je me suis même attaquée à la feuilletée (galette des rois oblige !) et ne ferais marche arrière pour rien au monde. La pâte brisée est inratable, rapide avec un robot, elle se prépare à l’avance comme au dernier moment, se customise à souhait et en plus elle peut nous rendre fière (c’est moâ qui l’ai faite) alors lancez-vous !

Pâte brisée légère

Lire la suite